Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Un exercice de simulation pour la sûreté des navires et les installations du Port de Lomé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Décembre 2016 modifié le 20 Décembre 2016 - 10:06


Un exercice de simulation pour la sûreté des navires et les installations du Port de Lomé
Lomé, le 19 décembre 2016-Un exercice de simulation de Gestion de Crise de Grande Ampleur a eu lieu ce vendredi au port autonome de Lomé et au port minéralier de Kpémé.

Cet exercice de simulation de Gestion de Crise de Grande Ampleur a eu lieu grâce aux efforts collaboratifs de toutes les unités impliquées dans la gestion des actes criminels, sur les installations portuaires. Il se situe dans le cadre de la mise en œuvre « des recommandations du code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires connu sous le nom du code ISPS ». La simulation s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur de France au Togo, Marc Fombaustier.

Cet exercice de simulation a permis aux unités de déjouer trois cas de situations criminelles à la fois. La scène se présente comme suit : un commando armé sur un navire accosté à LCT a pris en otage le commandant et son chef mécanicien. « Alors que le préfet maritime, essayait de trouver une solution à travers la cellule de crise qu’il a convoqué ; il reçoit une autre information lui faisant part d’un incendie d’un bateau pétrolier sur le quai avec pollution due aux hydrocarbures. Quelques instants après cette annonce, il est informé d’une infiltration des individus au port autonome de Lomé avec intention de faire exploser la capitainerie. Au même moment on le saisit qu’une embarcation rapide se dirige vers le port de Kpémé où les criminels veulent détruire l’appontement de ce port. Une action simultanée des unités terrestres, maritimes et aériennes sous la coordination de la préfecture maritime a permis de déjouer toutes ces tentatives ».

Pour le préfet maritime, le Capitaine de Vaisseau Neyo Takougnadi, l’exercice de simulation a permis « d’éprouver les plans nationaux de sureté des ports ». L’exercice a également permis à la préfecture maritime de coordonner les différentes administrations intervenant en mer. Cela permet à la préfecture maritime de se préparer à la gestion de ces genres de crise.

De son côté, le contre-amiral Fogan Adegnon, Directeur général du Port autonome de Lomé s’est félicité de l’organisation de cet exercice qui constitue un moyen de rassurer les clients du port sur la sécurité qui règne sur les installations. Le conseiller spécial du chef de l’Etat sur la Mer, Stanislas Bamouni Baba a aussi apprécié la réussite de cet exercice.