Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

4 policiers sont morts et 8 autres blessés lors d'un raid de gangs en Haïti


Alwihda Info | Par Bob Duval - 19 Mars 2021

Le vendredi 12 mars 2021, au moins 4 policiers ont été tués et 8 autres grièvement blessés lors d'une descente de police dans un quartier du ghetto d'Haïti appelé Village de Dieu.


Illustration © DR
Illustration © DR
Le vendredi 12 mars 2021, des bandits qui kidnappent et tuent des gens partout en Haïti ont tué 4 policiers qui participaient à une opération de police. Selon les rapports de police, il y a 4 policiers que les bandits du village de Dieu ont criblés de balles et arrachés à coups de machette, il y a au moins 8 autres policiers gravement blessés dans cette opération. Ces bandits causent des problèmes dans le pays depuis longtemps, kidnappant et tuant des gens à travers le pays.

Les habitants du pays ne peuvent pas avoir une chance avec les bandits qui font des morts parmi les familles de la communauté haïtienne. Même les haïtiens vivant dans la diaspora ont peur d'entrer en Haïti parce qu'ils ne veulent pas que ces bandits les tuent. Et c'est pourquoi la police travaille dur pour mettre fin à la cause des bandits qui empêche le pays d'avancer. Malheureusement, vendredi, 4 policiers ont été tués et 8 autres policiers grièvement blessés lors de l'opération policière dans le ghetto.

"4 policiers sont tués et huit autres ont été blessés, dont trois sont restés hospitalisés samedi dans un état stable", a déclaré le directeur de la police nationale M. Leon Charles.

En 2020, Haïti a connu un mauvais moment avec la crise des enlèvements alors même qu'il y avait une pandémie. Les bandits kidnappaient trop de gens, le Premier ministre haïtien Jouthe Joseph a demandé aux bandits d'arrêter ce qu'ils faisaient car le pays ne pouvait pas marcher à cause d'eux, mais les bandits ont refusé de s'arrêter. Depuis 2020, la police se bat avec les bandits pour que la paix puisse être rétablie dans le pays. Les personnes kidnappées se trouvent dans la zone du ghetto où les bandits vont les cacher pour que les bandits puissent négocier avec les gens pour gagner de l'argent. Tout le monde est fatigué de ces bandits parce que trop de gens meurent mal. Selon la police, le combat ne s'arrêtera pas et les bandits seront bientôt punis.

«Je suis très triste de voir comment ces bandits tuent et arrachent les policiers à coups de machette. J'adresse mes condoléances aux familles et aux amis de ces policiers tombés sous les balles de ces bandits sanguinaires. Un chef n'est pas un jouet et un chef n'a jamais peur des bandits », a déclaré M. Werley Nortreus, un leader politique haïtien et fondateur de Vanyan Sòlda Ayiti.