Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

A l'honneur de Mme Catherine Samba-Panza, le 18.11.2014


Alwihda Info | Par CPR - 19 Novembre 2014


A l'honneur de Mme Catherine Samba-Panza, le 18.11.2014
La République Centrafricaine ce pays extraordinaire toujours en avance, toujours brouillon. La République Centrafricaine est le premier francophone à fournir une femme Premier Ministre (Mme Domitien) en 1978 et une femme Présidente de la République.
Djotodia n'a pas connu de Tapis Rouge, mais le boubou.
Les centrafricains se souviennent de Ferdinand Nguendet rentrant de Ndjamena dans un convoi tchadien faisant le fier sur le Tapis Rouge à l'aéroport Bangui-Mpoko.
Tout est à l'honneur de Mme Catherine Samba-Panza et aux déshonneurs des centrafricains. A quoi sert l'argent public centrafricain? Pour le culte du Tapis Rouge et de personnalité, dans un pays encore immaculé, inondé par le sang de ses enfants. Le Tapis Rouge se déroule dans la boue, se balaye et les Ambassadeurs, les Représentants diplomatiques qui subissent tout cela avec un curieux regard compassionnel doublé de leur droit très réservés, diplomatiques -en attendant d'écrire leur cahier de voyages au pays de Mme Catherine Samba-Panza?
Dernier en date, l'improvisation? le "je m'en foutisme"? la venue de la Présidente à l'Université de Bangui devait au moins être l'occasion d'aménager des allées praticables pour les étudiants et leurs enseignants. Mais Non! Tapis Rouge comme du sang versé pour la Présidente.
Comme disait le Général de Gaulle "la vieillesse est un naufrage". Le CPR dit: la ménopause est une catastrophe. Et se demande si cette marche, cette frénésie du Tapis Rouge, de Pagne n'est pas symboliquement une expression psychologique ménorragique post-ménopausique. Les images sont plus parlantes.
CPR, le 18.11.2014
https://www.facebook.com/groups/CCPR.Association/?fref=ts