Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Atelier pour asseoir les bases d’un système de statistique judiciaire et pénitentiaire performant au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 30 Mars 2017 modifié le 30 Mars 2017 - 22:17


Atelier pour asseoir les bases d’un système de statistique judiciaire et pénitentiaire performant au Togo
Lomé, le 29 mars 2017-Un atelier de validation de l’annuaire des statistiques judiciaires et pénitentiaires 2015-2016 a pris fin ce mardi à Lomé. La rencontre est organisée par le Ministère de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République togolaise, en collaboration avec le Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ).

L’objectif de cette séance de travail était d’asseoir les bases d’un système de statistique judiciaire et pénitentiaire performant.

Les participants à cet atelier ont adopté le contenu de l’annuaire et les outils de collecte pour la campagne 2016-2017. A ce jour, le système judiciaire du Togo est composé d’une cour suprême, de deux cours d’appel, de 24 juridictions pour enfants, d’un tribunal du travail, de 30 tribunaux de première instance et de 13 prisons civiles.

Le directeur des affaires civiles, sociales et commerciales du ministère de la justice Florent Folly Mensah qui représentait son ministre de tutelle a salué l’adoption du document qui retrace toutes les activités du corps judiciaire de 2015 à 2016. Selon lui, ces statistiques officielles donnent la cartographie de l’activité judiciaire au Togo. « L’opportunité de disposer de cet annuaire va permettre au gouvernement d’avoir des éléments nécessaires pour orienter la politique du gouvernement dans le secteur judiciaire », a-t-il souligné.

L’atelier s’est déroulé en présence d’un émissaire de l’Union Européenne (UE) en l’occurrence Bouasy BOUASVAN. Ce dernier a représenté l’ambassadeur de  l’Union Européenne au Togo à la rencontre.

Rappelons que l’UE soutient financièrement le gouvernement togolais dans son processus de modernisation de la justice. Le plan d’action 2016-2020 pour moderniser la justice comprend 6 points notamment : l’amélioration du cadre juridique, institutionnel et organisationnel, le renforcement de l’administration pénitentiaire, l’accès aux droits et à une justice équitable et de qualité, le renforcement des capacités professionnelles et managériales, la modernisation de l’équipement et de la logistique et enfin renforcement du financement et du pilotage du système judiciaire. L’objectif visé par cette réforme de la justice est d’aboutir à une justice équitable, impartiale et accessible à tous.