Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Bangui : La Chef de la MINUSCA salue la mise en place de la Commission Nationale des Droits de l’Homme


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Octobre 2017

« Les victimes de violations et les populations civiles pourront désormais s’appuyer sur la Commission pour mieux faire entendre leurs voix et mobiliser tous les acteurs concernés par la lutte contre l’arbitraire et l’impunité », a fait savoir Onanga-Anyanga.


Parfait Onanga-Anyanga (MINUSCA) on the Central African Republic - Press Conference (13 June 2017)
Parfait Onanga-Anyanga (MINUSCA) on the Central African Republic - Press Conference (13 June 2017)
Bangui, 24 octobre 2017 - Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République centrafricaine et Chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), Parfait Onanga-Anyanga, salue l’installation officielle des membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales, par le Premier Ministre, Simplice Sarandji, lundi à Bangui.
 
« Les victimes de violations et les populations civiles pourront désormais s’appuyer sur la Commission pour mieux faire entendre leurs voix et mobiliser tous les acteurs concernés par la lutte contre l’arbitraire et l’impunité », a fait savoir Onanga-Anyanga.
 
Le Représentant spécial du Secrétaire général s’est réjoui de la présence des partenaires internationaux de la RCA à la cérémonie d’installation des membres de la Commission, et estime que cela « constitue à la fois un motif d’encouragement pour tous les Centrafricains dans leur diversité et un appel à l’action pour une meilleure protection de tous.»








TRIBUNE & DEBATS

POINT DE VUE - 08/09/2021 - Olivier Noudjalbaye Dedingar, Expert technique et journaliste indépendant

Cameroun : l’enrichissement illicite préoccupe

Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? 06/09/2021 - Martin Hidgé Ndouba


ANALYSE - 11/10/2021 - Martin Higdé Ndouba

Tchad : la dépravation des moeurs, un fléau qui gangrène la jeunesse

Cameroun : question sociale et devenir du pays Cameroun : question sociale et devenir du pays 11/10/2021 - Pr Armand Leka Essomba, chef de Département de Sociologie, Université de Yaoundé I.