Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Cameroun:Comment Baba Ahmadou DANPULLO veut arracher par la force les investissements vietnamiens(Acte1)


Alwihda Info | Par - 11 Octobre 2018 modifié le 11 Octobre 2018 - 13:06

Eclairage sur les multiples litiges émaillant les relations des actionnaires au sein de sa filiale locale, à savoir la société VIETTEL Cameroun SA, dans laquelle Monsieur Baba Ahmadou DANPULLO, par l’intermédiaire de sa société BESTINVER Cameroun (BESTCAM) SA, détient 30% du capital social, mais est visiblement déterminé, par la multiplication des manœuvres illégales et autres exactions à l’encontre de la société VIETTEL GLOBAL INVESTMENT JSC, et les systématiques violations des textes en vigueur au Cameroun, à lui arracher par la force ses investissements à hauteur de 70% du capital social.


Sans alarmisme, il est capital de souligner qu’en raison de la personnalité de la victime des  exactions  de  Monsieur  DANPULLO,  les  actes  perpétrés  par  ce  dernier,  s’il  n’y  est  pas mis un terme définitif, vont finir par créer des incidents diplomatiques graves avec l’État du Vietnam en même temps qu’ils risquent de ternir irrémédiablement l’image du Cameroun et de  le  stigmatiser  comme  destination  à  hauts  risques  pour  les  investisseurs  étrangers,  alors même  que  l’État  camerounais  ne  ménage  aucun  effort  pour  attirer  les  investisseurs, notamment asiatiques.
Le récent voyage en Chine de son Excellence Monsieur le Président de la République, qui s’est terminé par une moisson abondante en promesses d’investissements chinois au Cameroun, en étant la dernière illustration.
Ces promesses risquent de ne jamais se concrétiser si les investisseurs chinois ont vent des  exactions  répétées  et  de  la  tentative  de  spoliation  dont  est  victime  la société  VIETTEL  GLOBAL  INVESTMENT  JSC,  parfois avec  l’appui,  volontaire  ou  non,  de  personnalités  publiques  insoupçonnables,  dans  un Cameroun qui se veut un État de droit. 
Les faits
Pour en revenir aux faits, en date du 14 février 2012, intervenait entre  la société  VIETTEL  GLOBAL  INVESTMENT  JSC,  et  la  société  BESTINVER  Cameroon, véhicule  juridique  par  lequel  agit  Monsieur  Baba  Ahmadou  DANPULLO,  un  pacte d’actionnaires  qui allait déboucher sur la création de la société VIETTEL CAMEROUN SARL, à l’origine une société à responsabilité limitée au capital de FCFA vingt millions (20.000.000), le 16 avril 2012 suivant acte n° 22175 du répertoire de Maître Etienne KACK KACK, notaire à Yaoundé (Pièce 3 ci-jointe).
                                                           
En  fait,  répondant  à  un  appel  à  investissement  de  l’État  camerounais,  VIETTEL Global  était  arrivée  sur  le  territoire  pour  y  constituer  sa  filiale  camerounaise  pour  l’exercice des  activités  dans  la  téléphonie  mobile.  C’est  alors  qu’une  personne,  qui  était  peut-être  un rabatteur  travaillant  pour  le  compte  de  Monsieur  DANPULLO,  a  persuadé  les  émissaires  de VIETTEL  Global  qu’il  leur  fallait  nécessairement  un  partenaire  local,  et  que  Monsieur DANPULLO, alors présenté comme homme d’affaires sérieux et très bien introduit, serait le partenaire idéal pour eux.
 
Alors que la société  VIETTEL  GLOBAL  INVESTMENT  JSC souscrivait 70% des actions et devenait ainsi la société mère de la  nouvelle  entité,  VIETTEL  Cameroon  SARL,  la  société  BESTINVER  Cameroon  en acquérait 30%.
Suivant résolution de l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires, tenue le 13 février 2014, la société a été transformée en société anonyme avec conseil d’administration en maintenant le montant originel de son capital social et la même composition de l’actionnariat.
Tant  le  pacte  d’actionnaires  que  les  statuts  susvisés  ont  fixé  les  modalités d’administration  et  de  direction  de  la  société,  ce  qui  fait  que  Monsieur  DANPULLO  a  été désigné Président du conseil d’administration et un représentant de l’actionnaire majoritaire, Monsieur  NGUYEN  DUC  QUANG,  Directeur  Général,  pendant  qu’ont  été  désignés  pour assister ce dernier, plusieurs directeurs généraux adjoints .
 
Les  mêmes  statuts  et  pacte  d’actionnaires  ont  fixé  clairement  et  sans  aucune ambigüité, les prérogatives de chacun des organes de la société, aux articles 26, 29, 30 et 32 des  statuts,  et  à  l’article  14  du  pacte  d’actionnaires,  comme  prévu  par  les  dispositions  des articles 435 et suivants de l’Acte Uniforme OHADA portant droit des sociétés commerciales et des groupements d’intérêt économique, à quelque .
 La  société  VIETTEL  Cameroon  ainsi  constituée,  munie  de  sa  licence  de  téléphonie mobile, a commencé ses activités sous le nom commercial NEXTTEL, courant 2014.
La société  VIETTEL  GLOBAL  INVESTMENT  JSC  a  effectué  l’investissement  et  le  travail  le  plus  important,  à  savoir l’installation technique et l’implantation d’un réseau fiable et couteux de télécommunication sur toute l’étendue du territoire camerounais, en vertu de la licence obtenue.
 Ainsi,  à  la  date  du  31  décembre  2017,  VIETTEL  Global  avait  investi  dans  ce partenariat la somme faramineuse de F CFA deux cent dix milliards (210 000 000 000), sous forme  de  capital  investissement,  en  plus  de  diverses  autres  dépenses  commerciales  et médiatiques.
 Monsieur DANPULLO a attendu que tous ces investissements techniques lourds aient été  faits  par  la  coactionnaire  de  son  véhicule  juridique  ait  commencé  diverses  manœuvres dans  l’objectif  clair  d’éjecter  l’État  Vietnamien  de  la  société  et  d’accaparer  tous  ses investissements  par  la  force,  ceci  avec  l’assistance  de  certains  acteurs  de  la  justice,  des autorités de police, de quelques autorités de certaines autres administrations camerounaises, et même d’un cabinet fiscal de la place, comme nous le démontrerons succinctement dans nos prochaines publications. Affaire à suivre.
 

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur