Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Cameroun:Le président Paul Biya cité dans un scandale !


Alwihda Info | Par - 10 Mai 2018 modifié le 10 Mai 2018 - 13:41

Un article de l'Agence Digitale d'Informations Africaines(www.lescoopsdafrique.com) met en indexe le chef de l'Etat camerounais. L'article fait état de la grogne des prestataires dans la construction des stades de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 au Cameroun.


S.E.Paul Biya
S.E.Paul Biya
Dans sa dépêche du jour, l'agence digitale d'informations africaines n'est pas allé du dos de la cuillère pour signaler qu' Alain Minyem et Yeningun discréditent le Président camerounais Paul Biya. Cliquez ici pour lire la suite de l'article:http://www.lescoopsdafrique.com/2018/05/10/la-grogne-des-prestataires-du-complexe-sportif-de-japoma/
 

Alain Minyem
Alain Minyem

Alain Minyem et Yeningun discréditent le Président Paul Biya

Les chiffres des créances avalées par le PDG d’Ortho Services varient selon des sources. Des centaines de millions de francs CFA pour d’aucuns, des milliards de francs FCFA pour d’autres. Il y a plus de quinze mois, en décembre 2016, l’Etat du Cameroun versait sa contrepartie à Ancrel’entreprise adjudicatrice du marché de financement, conception et construction du complexe sportif de Japoma, la société turque Yeningun. Soit un montant de 24 milliards de francs CFA. Entretemps, d’avenant en avenant, c’est une trentaine de milliards de francs CFA de manière globale que le trésor public du Cameroun a déjà versé à l’entreprise turque. C’est à travers cette cagnotte que le constructeur turc procède à des paiements de prestations par le truchement de son associé Alain Minyem. Mais Yeningun et son associé camerounais ont plutôt profité de cet alibi pour sortir d’énormes sommes d’argents ayant pris la direction des paradis fiscaux. Le non-paiement des prestataires en dépit des décaissements effectués est la preuve de ce que l’argent a été utilisé à d’autres fins. Une forte odeur d’enrichissement illicite et de corruption digne d’intérêt autant pour l’Anif que pour le TCS.

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur