Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Processus électoral : l’Unesco renforce les capacités des journalistes


Alwihda Info | Par - 13 Mai 2019 modifié le 13 Mai 2019 - 20:53

Un forum de deux jours organisé à Kribi la semaine dernière et réunissant des responsables des médias nationaux, a débouché sur une trentaine de recommandations pertinentes en vue d’une couverture médiatique des processus électoraux pacifiques.


Cameroun/Processus électoral : l’Unesco renforce les capacités des journalistes
Cette année, le Cameroun est appelé à organiser plusieurs scrutins (législatives, municipales, voire régionales). Prenant en compte ces enjeux, l’Unesco, en partenariat avec le Club des journalistes politiques du Cameroun (Club Po), et avec l’appui du ministère de la Communication et du Conseil national de la communication (CNC), a organisé les 08 et 09 mai derniers à la cité balnéaire de Kribi, une réflexion sur le sujet.

Financé par le Fonds de consolidation de la paix (Peace Buliding Fund-PBF), ce forum des journalistes, rédacteurs en chef et chefs de rubrique politique, a été organisé dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs en vue d’un processus électoral pacifique et de favoriser la cohésion sociale au Cameroun. L’objectif poursuivi par « Peace Building Fund » est de maintenir d’ici 2020, un environnement pré-électoral, électoral et post-électoral pacifique. Dans toutes les démocraties au monde, les élections restent un moment très sensible au point où lorsque leur processus est mal mené, il est possibles que les principes démocratiques universellement reconnus soient entachés d’irrégularités, préalables à des troubles sociaux. A cet effet, les médias jouent un rôle important dans la mesure où ils doivent fournir des informations équilibrées et complètes, en toute impartialité. Les discussions, entre la trentaine de journalistes et les intervenants, ont permis aux professionnels des médias (presse écrite, radio, télé et presse cybernétiques) des deux langues nationales, de prendre conscience de la nécessité d’œuvrer à la consolidation de la paix lors des processus électoraux, ceci dans un contexte marqué par la propagation des discours haineux et d’incitation à la violence.

Le forum a porté sur trois principaux axes : les principes de base pour les médias et les élections ; le regard rétrospectif sur les élections et perspectives pour les futures échéances électorales et enfin, les médias, internet et propagation des discours haineux et manipulatoires. Les débats étaient animés par le Pr Daniel Anicet Noah, enseignant de journalisme, Alain Denis Mbezele du CNC, Georges Alain Boyomo, directeur de publication de Mutations et de Frédéric Bernard, expert Unesco. Les échanges et discussions ont porté entre autres sur les normes médiatiques pendant les élections, la régulation de la couverture médiatique de la période électorale, les formations initiées en vue des processus électoraux et le rôle des médias lors des prochains scrutins.

L’on a également suivi avec beaucoup d’attention, le thème portant sur la propagation des discours haineux dans les médias au Cameroun, l’état des lieux et les pistes de solutions par le Conseil national de la communication et surtout le rôle des médias à côté des réseaux sociaux face aux dérives et à la prévention des violences. Sur ce dernier point, le Pr Daniel Anicet Noah a rappelé aux participants les quatre principaux rôles des médias : la responsabilité (philosophique et sociale), le contrôle de la dramatisation à travers l’écriture journalistique, la production éditoriale pour expliciter les positions d’arrangement et enfin, la contribution au partage des informations pratiques sur l’organisation des élections en vue de leur crédibilisation auprès du public.