Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Coronavirus - Afrique : Les bureaux de terrain de la MINUSCA travaillent avec les entités locales dans la lutte contre le COVID-19


- 2 Avril 2020


United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)
Télécharger le logo

Les bureaux de terrain de la MINUSCA de Bangui et de 11 préfectures travaillent actuellement de manière étroite avec les autorités et les services de santé dans leur zone de responsabilité, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), a indiqué mercredi la Mission. L’intervention des bureaux fait partie des mesures mises en place par la MINUSCA, en coordination avec le Ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Dans une intervention sur Guira FM, au lieu de conférence de presse hebdomadaire reportée pour des raisons logistiques, le porte-parole de la Mission, Vladimir Monteiro, a indiqué que les bureaux de Bangui, Berberati, Bouar, Bossangoa, Paoua, Bambari, Ndélé, Kaga-Bandoro, Bangassou, Obo, Birao et Bria interviennent à plusieurs niveaux notamment à travers “la participation aux comités de crise mis en place localement par les préfets ou maires, l’appui aux campagnes d’information et de sensibilisation des populations et le don de certains matériels pour la mise en oeuvre des mesures barrières”.

“Les bureaux de la MINUSCA à Berberati et Bangassou ont également mené des sessions de sensibilisation dans les prisons en direction des gardiens et détenus tandis que celui de Bangassou, en collaboration avec les autorités locales et l’OMS, a mené des missions à Gambo et Pombolo. Le bureau de Ndélé a été sollicité par l’hôpital local pour apporter son assistance en termes de matériels et de formation”, a-t-il dit en guise d’exemple.

Dans sa présentation des activités de la MINUSCA au cours de la semaine du 25 au 31 mars, le porte-parole a évoqué une deuxième rencontre par visioconférence, entre le leadership de la MINUSCA et le Président de la République centrafricaine, le 30 mars dernier, sur le COVID-19 et les défis sécuritaires actuels en RCA. « Le Représentant spécial a réitéré l’engagement de la MINUSCA et de l’ensemble du personnel de l’ONU en RCA à coopérer avec les autorités nationales dans la lutte contre le COVID-19 », a dit le porte-parole.

Par ailleurs, le porte-parole a énuméré une série d’activités de sensibilisation soutenues par la MINUSCA notamment « la remise, ce mercredi, au ministère de la Santé de quelques 12.000 posters, affiches et dépliants destinés à la campagne d’information et de sensibilisation » ainsi que que la récente tenue d’un atelier de sensibilisation des leaders des jeunes de Bimbo, Begoua et des huit arrondissements de Bangui. « La MINUSCA a mis du matériel de sensibilisation et des postes récepteurs à disposition des participants pour qu’ils puissent à leur tour sensibiliser d’autres groupes ».

Au chapitre des droits de l’homme, au cours de la période du 25 au 31 mars 2020, la MINUSCA a pu vérifier et documenter, aussi bien à Bangui qu’à l’intérieur du pays, 11 incidents d’abus et de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, ayant affecté au moins 15 victimes. « Les préfectures les plus touchées sont la Bamingui-Bangoran, la Ouaka et l’Ouham », a précisé le porte-parole.

Pour sa part, le porte-parole de la Police, le Capitaine Léo Franck Gnapié, a fait savoir que la police de la MINUSCA continue d’apporter son appui aux Forces de Sécurité Intérieure par des dons de matériels et la sensibilisation dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Il a, par ailleurs, indiqué que les locaux de la Mairie et du Commissariat de Police du 7e arrondissement de Bangui seront bientôt réhabilités grâce à un projet à impact rapide initié par UNPOL d’une valeur de 28 millions de FCFA. « La cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation s’est déroulée le 24 mars », a-t-il dit, avant d’ajouter que cela permettra aux policiers de travailler dans des conditions plus acceptables et d’offrir un meilleur accueil aux usagers.

De son côté, le porte-parole de la Force, le Commandant Issoufou Aboubacar Tawaye, a fait un bilan de la situation sécuritaire dans le pays, qui reste relativement calme mais imprévisible. Il a indiqué qu’au cours de la semaine écoulée, dans le cadre de son mandat, la Force a mené un total de 3996 patrouilles, dont 1254 nocturnes, et a fourni 426 escortes sur l’ensemble du territoire centrafricain.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).


Source : https://www.africa-newsroom.com/press/coronavirus-...