Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Crise économique et financière : le gouvernement congolais recommande vivement la promotion de la valeur-travail


Alwihda Info | Par Chiris Exaucé Marsala - 28 Novembre 2017 modifié le 28 Novembre 2017 - 18:47

Le Congo, à l’instar de nombreux pays du monde, connaît une situation de crise économique et financière aiguë. Parmi les voies de sortie de cette conjoncture morose, le gouvernement congolais recommande à tous ceux qui émargent au budget de l’Etat de faire la promotion de la valeur-travail, la seule option de raison. Ce vœu a été exprimé à l’occasion de la célébration de la 59 ème journée de la République, en présence du président Denis Sassou N’Guesso.


Le ministre d'Etat, Claude Alphonse N'Silou, au cours de son évocation
Le ministre d'Etat, Claude Alphonse N'Silou, au cours de son évocation
« Les célébrations présentes qui marquent le 59 ème anniversaire de la proclamation de la République du Congo, sont placées sous le thème du travail » a dit le ministre d’Etat, ministre du commerce, des approvisionnements et de la consommation, Claude Alphonse N’ Silou dans son évocation, qui justifie le choix de ce thème comme « une interpellation individuelle et collective à une méditation profonde sur un concept qui, pour notre République, a une connotation particulière. »

Au cours de cette célébration qui intervient dans un contexte particulier de crise économique et financière, le gouvernement a proposé une alternative ; celle qu’il appelle de tous ses vœux « la seule option de raison, c’est la promotion de la valeur-travail. » Un défi majeur certes, mais « qu’entend toujours relever le gouvernement congolais pour demeurer, chaque fois, en harmonie avec ses propres ambitions et les promesses de la République. »

Le gouvernement reste convaincu que « Au cœur du ce succès de ce défi, se trouve le travail » paraphrasant ainsi les mots du premier ministre, Clément Mouamba récemment devant l’Assemblée nationale, qui a insisté surtout sur le travail productif pour créer plus de richesses, le travail efficient pour changer l’ordre structurel de l’économie nationale, le travail valorisant et rémunérateur puis le travail pour tous. Ceci respectivement pour renforcer la confiance entre les employés et les employeurs puis pour cimenter la solidarité nationale, base déterminante de l’indispensable sursaut populaire.

Il est à souligner que, dès la genèse de la République, les pères fondateurs avaient créé une dynamique de mobilisation basé sur le travail comme « pilier majeur. » Pour Claude Alphonse N’Silou, c’est grâce à ce dynamisme qu’ « a été conçue la devise officielle de la République du Congo : Unité-travail-Progrès. »

Cette 59 ème célébration de la journée de la République a vécu et la place de la République, ex rond-point centre culturel français, a connu une grande mobilisation ; le tout agrémenté par l’orchestre « Bantou de la Capitale », un orchestre congolais né entre, le 28 novembre 1958, date de la proclamation de la République et le 15 août 1960 marquant l’indépendance du Congo.

la cérise sur la gâteau de cette date anniversaire a été marquée par la décoration de quelques personnalités ayant marqué la vie socio-économique, politique et culturelle nationale par Denis Sassou N'Guesso et parmi les innovations cette année, il y a eu les déclarations de deux enfants âgés de 7 ans qui ont axé leur message sur leur avenir et encadré par un homme qui a vu le jour, le 28 novembre 1958 au Congo.