Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EXCLUSIF

DJIBOUTI : Un membre des Al-Shabaab effectue un séjour incognito à Djibouti


Alwihda Info | Par Huno Djibouti - 16 Mars 2015

Une nouvelle défaillance des services de renseignement djiboutien ?


DJIBOUTI : Un membre des Al-Shabaab effectue un séjour incognito à Djibouti
Selon le site somalien de journalisme d'investigation TooshNews, les services secrets du Somaliland et de Djibouti sont en conflit concernant l'extradition d’un présumé membre de l’organisation terroriste Al-Shabaab actuellement en détention au Somaliland. Maxamed Daahir Nuur a été arrêté par la police des frontières du Somaliland, après avoir effectué un séjour incognito à Djibouti, tout en déjouant la surveillance des services secrets djiboutiens. Après son séjour à Djibouti, Maxamed Daahir Nuur transite par l’Ethiopie, celui-ci sera finalement arrêté par la police de la région Salal (Somaliland) lors d’une nouvelle tentative pour franchir la frontière djiboutienne. Lors de son arrestation, la police découvre en sa possession 6 clefs USB contenant plusieurs documents sur plusieurs lieux stratégiques (cibles potentielles) à Djibouti. Alors que Maxamed Daahir Nuur fut transféré vers la capitale (Hargeysa), les 6 clefs USB ont été transmises aux autorités djiboutiennes. La transmission aux autorités djiboutiennes, de ces pièces à convictions, à charge contre Maxamed Daahir Nuur, sur son éventuelle appartenance à l’organisation terroriste Al-Shabaab, a déclenché un conflit interne entre les services secrets et la police du Somaliland. Néanmoins, les services secrets Somalilandais ont catégoriquement rejeté la demande d'extradition formulée par les autorités djiboutiennes concernant Maxamed Daahir Nuur. D'après l'enquête menée par le même site, Djibouti ne perd pas espoir quant à une future extradition de celui-ci. Visiblement les leçons du passé ont été oubliées ! Le 24 mai 2014, pour la première fois de son histoire, Djibouti était victime d’un attentat terroriste islamiste dirigé contre le restaurant "La Chaumière", en plein cœur de la capitale et qui fut un traumatisme national. Y a-t-il eu une énième défaillance des services de renseignement djiboutien ?