Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

France-Rwanda : A Kigali, Macron implore le pardon des rescapés du génocide


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Mai 2021


DR.
DR.
En visite au Rwanda, le président français Emmanuel Macron a écarté de son discours le mot « pardon », en rapport avec le génocide rwandais de 1994. Il a plutôt évoqué, de la part de la France, « une responsabilité accablante dans un engrenage qui a abouti au pire ». En effet, vingt-sept ans après le génocide des Tutsis, Emmanuel Macron a prononcé un discours pour l’histoire, ce 27 mai 2021, à Kigali, dans l’enceinte du Mémorial de Gisozi.

Il s’est agi pour le dirigeant français de s’incliner devant les morts, saluer chaleureusement les rescapés, et surtout reconnaître la « responsabilité » de l’Etat français et non de « culpabilité ». Le président français a formulé l’espoir de « sortir de cette nuit et de cheminer à nouveau ensemble ». « Sur ce chemin, seuls ceux qui ont traversé la nuit peuvent peut-être pardonner, nous faire le don, alors, de nous pardonner », a-t-il ajouté. « Les tueurs qui hantaient les marais, les collines, les églises n’avaient pas le visage de la France », a dit Emmanuel Macron.

Il faut rappeler qu’un rapport d’historiens publié en mars dernier, et dirigé par Vincent Duclert, a conclu à des «responsabilités lourdes et accablantes» de la France et à l'« aveuglement » du président socialiste de l’époque, François Mitterrand, et de son entourage, ceci face à la dérive raciste et génocidaire du gouvernement hutu que soutenait alors Paris. Le président rwandais Paul Kagame avait alors salué un « important pas en avant vers une compréhension commune de ce qu’il s’est passé ».