Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Guinée : Le pouvoir veut mettre "hors-jeu” Cellou Dalein Diallo ?


Alwihda Info | Par - 10 Septembre 2011 modifié le 10 Septembre 2011 - 03:14


Si une chose est claire aujourd’hui dans la tête de tous les guinéens, c’est que Cellou Dalein DIALLO, le Président de l’UFDG dérange ce pouvoir. Tout porte à croire que l’idéal pour Alpha serait que ce leader de l’opposition reste en exil à vie. Mais hélas ! Ce monsieur est parti de son pays pour une mission de son parti à l’étranger. Une fois la mission terminée, il faut bien qu’il rentre chez lui et son pays, c’est la Guinée  Conakry et non la Somalie comme le pense Alhassane CONDE.   A défaut de pouvoir interdire le retour du Président de l’UFDG dans son pays, le pouvoir tente l’impossible pour essayer de discréditer cet homme aux yeux de l’opinion.   C’est avec une grande surprise que l’opinion nationale et international a suivi, à la Télévision Nationale, un Communiqué du Bureau de la Presse de la Présidence de la République ce Mercredi Soir, annonçant l’envoi d’un émissaire chez le Président de l’UFDG pour une rencontre ce Jeudi 8 Septembre 2011.   Ce même Communiqué annonce que le Leader Cellou Dalein DIALLO a décliné l’invitation pour se donner le temps de consulter les instances du parti et les sages du Fouta.   Mais avant d’aller dans les détails de ce Communiqué, il faut tout d’abord que l’opinion sache qu’il est rempli de contre vérités et de confusions qui se sont glissées dans les faits et qui sont loin d’être le fruit du hasard.   Mais le fait le plus grave vient de la non satisfaction du Bureau de Presse de la Présidence de la République, qui a estimé, avec un peu plus de zèle pour faire plaisir à Alpha CONDE, qu’il fallait travailler toute la nuit pour pondre un communiqué encore plus tordu et vicieux que celui lu à la RTG la première fois.   L’objectif est clair : Il faut mettre Cellou Dalein DIALLO en mal avec le peuple de Guinée en général et les populations des autres ethnie du pays en particulier. Cela se fait pendant que l’on crie sur tous les toits : « Réconciliation Nationale, la Guinée est une famille ! »   L’opinion a donc le droit de connaître la vérité des faits :   1. Le Président de la République a dépêché au domicile de Cellou Dalein DIALLO ce Mercredi 7 Septembre 2011 UN Emissaire et non des Emissaires comme mentionné dans le Communiqué du Bureau de Presse de la Présidence ;   2. Cet Emissaire est arrivé entre 10h15 et 10h30 au domicile du Président Cellou Dalein DIALLO pour lui signifier que le Président Alpha CONDE veut le rencontrer à 11 heures ce Mercredi et non le lendemain Jeudi comme spécifier dans le communiqué ;   3. A peine 15 Minutes après son arrivée, le Président de la République a appelé son émissaire pour savoir s’il est en route avec le leader de l’UFDG pour la Présidence ;   4. Fidèle à la ligne de conduite de l’UFDG, le Président Cellou Dalein DIALLO exprimera son souhait de rencontrer les instances de son parti, afin de recueillir les avis des uns et des autres et avoir un mandat clair et précis ;   5. Durant cet entretien, il n’a jamais été question de consultations des sages du Fouta pour savoir quelle est leur position concernant une telle rencontre ;   6. Comme il fallait s’y attendre, l’Emissaire est reparti bredouille sans l’homme dont il avait la charge de ramener à la Présidence comme un colis postal.   Voilà la réalité des faits. Maintenant il est important de chercher à comprendre les motivations de toute cette mascarade qui a abouti à un communiqué et les objectifs visés. A ce sujet, un certain nombre de questions méritent d’être posées :   . Pourquoi un Communiqué pour annoncer le refus de Cellou Dalein DIALLO ? S’il n’y avait pas eu refus, est-ce que l’opinion aurait entendu parler de communiqué ? La RTG aurait tout simplement fixé les images pour alimenter sa chronique de réconciliation nationale ;   . Pourquoi les rencontres de Sydia et de Solano avec le Président de la République n’ont-elles pas fait l’objet de communiqué, à moins que je ne me trompe ou pas informé ;   . Pourquoi le Bureau de la Presse de la Présidence de la République ment-il ? Il n’a jamais été question de rendez-vous pour le lendemain Jeudi, c’était pour le même jour et à pas plus de 30 Minutes de délais entre l’arrivée de l’émissaire et l’heure programmée de la rencontre ;   . Pourquoi le communiqué parle d’une consultation avec les sages du Fouta ? alors que l’UFDG, à travers la personne de son leader, a toujours voulu mettre la Coordination et la Communauté en dehors du débat politique, afin d’éviter tout esprit partisan, communautaire et régionaliste dans les débats concernant la vie et la gestion de la nation guinéenne.   Tentons à présent d’expliquer pourquoi les deux mensonges qui figurent en bonne place dans ce communiqué :   1. Le communiqué parle d’un rendez-vous ce Jeudi 8 Septembre 2011, alors que l’émissaire est venu Mercredi pour amener immédiatement le leader de l’UFDG à la Présidence. Le Communique veut simplement montrer à l’opinion que le Président Alpha, dans sa volonté ‘ouverture et de dialogue, a pris rendez-vous et c’est le leader de l’UFDG qui ne veut pas encore une fois de la main tendue. Cela nous ramène à la même logique de Alpha qui veut montrer à la face du monde que lui est bien c’est l’autre qui est mauvais ;   2. Le Communiqué parle de consulter les sages du Fouta avant tout engagement de la part du leader de l’UFDG. Le Président de la République veut continuer à faire croire au monde entier que Cellou Dalein, c’est le Fouta et vice-versa. Comme il a une vision communautariste et sectaire pris en otage par le mandingue, il pense qu’il faut enfermer Cellou Dalein dans sa région et sa communauté ;   3. Le Communiqué fait allusion à une volonté des sages du Fouta de voir Alpha Aller vers Cellou Dalein comme si le pays tout entier se résume à ces deux personnalités et que Cellou Dalein DIALLO joue donc à l’enfant récalcitrant qui ne se plie pas à la volonté de ses parents du Fouta. Il faut donc aire croire que le pays est devenu une affaire de combat entre le Fouta et le Mandingue et les guerriers sont Cellou Dalein et Alpha Condé. Non le pays ne se résume pas à deux combattant soient-ils les plus importants leaders du moment ;   4. Enfin le Communiqué menace je ne sais qui, comme si on pouvait menacer un citoyen de nos jours dans ce pays là. Mais comme ces menaces sont impersonnelles, elles n’engagent que ceux qui les profèrent.   La Réconciliation ne se fait ni avec des sacs de riz et de sucre, ni encore moins avec des promesses non tenues ou des parole vide de sens dans la plus grande démagogie dont le pays n’a plus besoin, mais avec des actes concrets qui matérialise les grands discours. Une première indication : Il faut arrêter ces décrets fantaisistes de nominations exclusives de cadres ressortissants de la Haute Guinée comme s’il n’y avait qu’eux dans ce pays.   Le constat est désormais clair et à la portée de tout observateur de la vie politique guinéenne. Le Président de la République comprend de plus en plus qu’il ne pourra pas s’en sortir sur ce chemin de la solitude dans la gestion du pouvoir.   Avec les pressions venues de tous les côtés tant de l’intérieur que de l’extérieur, il a décidé de libérer les détenus de l’UFDG, de ne plus parler de recensement, d’instruire son Ministre au dialogue avec les partis de l’opposition, d’envoyer une mission en Moyenne Guinée comme s’il reconnaît, implicitement, avoir fait quelque chose de particulier aux ressortissants de cette région naturelle.   Enfin, Cellou Dalein est revenu de Dakar et a tenu un meeting le Lundi, jour ouvrable, dans la plus grande discipline de ses militants et responsables et le force de sécurité n’ont pas bougé. Cela veut tout simplement dire que ces forces ne tirent et ne tue que sur instruction ferme de la hiérarchie et donc du sommet.   Avant de finir, il faut juste noter qu’hier encore à la RTG, le Président de la République a reçu une délégation venant de Siguiri devant laquelle il s’est exprimé difficilement en Malinké avec des propos qui ne cadre pas avec le besoin actuel d’apaisement. Il montre réellement que c’est lui l’instrument d’une communauté.   A cet effet, l’opinion se souvient encore de ce fameux jeu de décret et contre décret pour la nomination du directeur de la Sotelgui. L’intervention de la Coordination Mandingue a fait tout simplement son effet. C’est le lieu également de rappeler la visite de cette même coordination à Sékouba KONATE entre les deux tours pour lui passer un certain message et lui dire ce qu’il doit faire. On se souvient enfin de la gestion du patrimoine bâti public pour ce qui est du dossier de la Sig Madina. Conséquence, on ne parle plus de déguerpissement de ces lieux.   Monsieur le Président, on peut jouer sur la fibre ethnique à très court terme pour arriver à ses fins, mais ce jeu devient suicidaire à moyen et long terme.   En d’autres termes, on peut gagner une élection en utilisant au maximum la division ethnique et régionaliste, mais on ne pourra jamais gérer le pays à terme en entretenant cette division.   Vous n’avez donc pas d’autre choix que de changer de stratégie, monsieur le Président. Cela est une certitude mathématique. A vous de voir si cela doit se faire maintenant ou quand la situation deviendra tout simplement intenable.   Mais qui s’amuse avec le feu finira tôt ou tard par se brûler, monsieur le Président, cela aussi est une certitude mathématique.     Mamadou BARRY, Analyste Financier mamadoubiro@yahoo.fr 68-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)