Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Guinée équatoriale : plaidoyer pour la coopération énergétique en zone CEMAC


Alwihda Info | Par APO - 2 Décembre 2021

A ce sujet, le ministre des Mines et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale, Gabriel Mbaga Obiang Lima, a récemment rencontré Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo.


En effet, le ministre Gabriel Mbaga Obiang Lima était aussi porteur d’un message spécial du président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, à propos de l'intégration énergétique régionale. La réunion a porté sur la coopération Sud-Sud croissante et a encouragé la mise en place d'un secteur énergétique régional plus robuste, capable de répondre aux besoins des citoyens des États membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).

Le président Sassou Nguesso était accompagné, pour la circonstance, du ministre congolais des Hydrocarbures Bruno Jean-Richard Itoua, qui a tenu après l’audience, une réunion bilatérale avec le ministre Obiang Lima. Les deux ministres du Pétrole ont participé au Forum des entreprises de l'énergie de la CEMAC organisé par PRO MEET UP AND LEARN et ML Consulting, le 30 novembre dernier à Brazzaville, avec pour but d’accélérer la croissance énergétique régionale durable.

La République du Congo n'est pas le seul pays à l'avant-garde de la campagne avec la Guinée équatoriale pour étendre la coopération énergétique transfrontalière. En septembre, le ministre Obiang Lima a rencontré le président camerounais Paul Biya pour renforcer la coopération dans le secteur des hydrocarbures et renforcer les échanges commerciaux entre les pays membres de la CEMAC, en vue de stimuler le développement économique de la région. La coopération intra-africaine se positionne comme la clé pour débloquer la prospérité énergétique de l'Afrique, capable d'accroître la confiance des investisseurs, de déclencher des projets à grande échelle que les pays individuels ne pourraient pas soutenir seuls et de générer une influence africaine plus active au sein de la communauté énergétique mondiale.

La région de la CEMAC, comprenant six États dont le Gabon, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo et la Guinée équatoriale, abrite des ressources prolifiques en pétrole et en gaz naturel et certains des plus grands développements énergétiques d'Afrique. La République du Congo et la Guinée équatoriale sont toutes deux membres de l'OPEP et représentent respectivement les troisième et sixième plus grands producteurs de pétrole du continent. Les deux pays se sont lancés dans des réformes ambitieuses pour rendre leurs secteurs énergétiques nationaux plus compétitifs à l'échelle mondiale.

Pour la Guinée équatoriale, cela comprend une loi révisée sur les hydrocarbures annoncés en septembre et axée sur l'attraction d'investissements pétroliers dans le secteur du pays, ainsi que la mise en place d'un commerce régional de gaz naturel liquéfié (GNL) à travers ses initiatives phares Gas Mega Hub et LNG2Africa. Le Plan directeur du gaz de la République du Congo vise également à maximiser les ressources grâce aux développements de GNL, en plus de stimuler les développements pétroliers.