Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

L’Otan contraint de trouver des voies de contournement


Alwihda Info | Par Abdel Ahmat - 11 Décembre 2008

Les pays de l’Otan sont à la recherche d’une route alternative, qui passerait par la Biélorussie et l’Ukraine, afin de ravitailler leurs troupes présentes en Afghanistan. Les chemins empruntés actuellement sont devenus trop vulnérables aux attaques des talibans. Au cours des derniers mois, les forces américaines et de l’Otan ont été attaquées à quatre reprises au Pakistan, soulignant ainsi l’urgence de conclure un accord avec les pays de l’ex Union Soviétique bordant l’Afghanistan à sa frontière nord.


L’Otan contraint de trouver des voies de contournement
Les pays de l’Otan sont à la recherche d’une route alternative, qui passerait par la Biélorussie et l’Ukraine, afin de ravitailler leurs troupes présentes en Afghanistan. Les chemins empruntés actuellement sont devenus trop vulnérables aux attaques des talibans. Au cours des derniers mois, les forces américaines et de l’Otan ont été attaquées à quatre reprises au Pakistan, soulignant ainsi l’urgence de conclure un accord avec les pays de l’ex Union Soviétique bordant l’Afghanistan à sa frontière nord.

Des négociations sont donc en cours avec le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, des pays appelés, dans un futur proche, à accepter le passage de troupes et de carburants.

Le protocole, qui serait à deux doigts d’être signé, fait suite à un accord passé avec Moscou cette année et qui prévoit l’autorisation de l’utilisation des chemins de fer russes par l’Otan.

L’Allemagne et l’Espagne, qui ont envoyé des troupes de maintien de la paix dans le nord de l’Afghanistan, ont négocié séparément des accords bilatéraux avec la Russie.
Des responsables de l’Otan ont annoncé que l’organisation était actuellement en cours de négociation avec l’Ukraine et la Biélorussie. Les discussions visent à autoriser le passage de convois de l’Otan sur des routes qui éviteront le Pakistan et les pirates du Golf d’Aden.

Les officiels chargés des négociations ont pu mettre à leur profit une attaque perpétrée dimanche 7 décembre sur une route de transit au Pakistan pour faire avancer les discussions. Lundi 8 décembre, une deuxième attaque a détruit, sur cette même route, cinquante conteneurs destinés aux hommes de l’Otan d’Afghanistan.

Une semaine auparavant, 22 camions chargés de nourritures avaient également été réduits au néant. En tout, ce sont 145 véhicules, remorques, conteneurs et transporteurs de troupes blindés qui ont été détruits ces derniers temps selon la police.
Toutefois, un porte-parole des troupes britanniques a affirmé que ce qui a été détruit est insignifiant et que l’Otan ne manque de rien sur place.

Des observateurs indépendants ont porté un jugement moins optimiste. Amyas Godfrey, chercheur basé à Londres, a qualifié de « succès » les attaques des talibans. Pour lui, la propagande et les actes ont atteint leurs cibles, mettant un peu plus la pression sur la relation américano-pakistanaise.

Washington se préoccupe aujourd’hui de savoir si ces attaques répétées contre les convois vont ou non affecter les troupes. Selon Daniel Marker, ancien fonctionnaire du Département d’Etat américain, « il y a certainement un talon d’Achille sur le terrain d’action en Afghanistan ».

Face à une telle situation, le Pakistan est susceptible de subir des pressions de plus en plus grandes afin qu’il fournisse d’avantage d’hommes pour protéger les dépôts et les convois.
Plus de 70% des fournitures destinées aux hommes de l’Otan en Afghanistan transitent actuellement par le Pakistan.

Et Condoleeza Rice n’a pas du se priver de le rappeler lors de sa dernière visite au Pakistan, à la suite des attentats de Bombay.

Source:
http://www.guysen.com



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Août 2021 - 00:31 Things You Must Do After A Car Accident

Mardi 31 Août 2021 - 00:20 Raff Military Textile, le choix ultime

Mardi 31 Août 2021 - 00:01 What is Law and why lawyers are Needed







TRIBUNE & DEBATS