Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

La Charte de Lomé compte désormais 32 pays signataires


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Février 2017 modifié le 3 Février 2017 - 08:30


La Charte de Lomé compte désormais 32 pays signataires
Lomé, le 2 février 2017- Le Sénégal a procédé en début de semaine  à la signature de la Charte de Lomé sur la sécurité et la sûreté maritime. Cette charte compte désormais 32 pays signataires.

La signature de la Charte de Lomé sur la sécurité et la sureté maritime par le Sénégal s’est déroulée le 30 janvier dernier en marge du 28ème sommet de l’Union africaine (UA) qui s’est tenue à Addis Abéba.

Il faut rappeler que c’est le 15 octobre 2016 que l’Union africaine (UA) a adopté la charte de Lomé sur la sécurité maritime. Elle a pour objectif de mieux lutter contre la piraterie maritime et la pêche illégale. Des phénomènes qui font perdre aux pays africains des sommes importantes. Ainsi, suite au sommet de Lomé sur la sécurité et la sûreté maritime qui s’est déroulé du 10 au 15 octobre 2016, 31 pays sur 54 ont signé ce texte qui a été qualifié d’historique par son caractère contraignant.

Premier pays à avoir ratifié cette charte par un large vote des députés en janvier 2017, le Togo avait alors montré la voie à d’autres pays. Le président de l’Assemblé nationale togolaise, Dama Dramani, avait lors du vote rappelé l’importance de cette charte qui va permettre de lutter efficacement contre la piraterie maritime dans le Golfe de Guinée et contribuer à promouvoir l’économie bleue. Elle permettra aussi de faciliter la réglementation et la coordination des interventions de l’Etat togolais en mer.

38 sur 54 pays africains possèdent une frontière maritime. Les enjeux maritimes constituent à cet effet une priorité pour le continent et plus particulièrement pour le Golfe de Guinée où l’on enregistre régulièrement des activités de pêche illégale et des actes de piraterie.