Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
CULTURE

La famille des écrivains tchadiens s’agrandit


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 5 Juin 2011

Selon le journaliste le livre a été conçu à base de ce qu’il a vu au passage de son voyage à Ati dans la région de Batha lors de la fête du 1er décembre 2010.
Le jeune écrivain s’adresse particulièrement aux hautes autorités de la république du Tchad.


 

Zakharia Yaya  journaliste de la RNT. Il est édité par le centre culturel Almouna et vendu à 4000f CFA unitaire. Plus de deux cents (200) sont disponibles dans le kiosque d’Almouna. Ce livre dont le contenu s’adresse à tous les Tchadiens a été présenté au cours d’une conférence animée par son écrivain Zakaria la semaine passée au centre Almouna. Selon le journaliste le livre a été conçu à base de ce qu’il a vu au passage de son voyage à Ati dans la région de Batha lors de la fête du 1er décembre 2010.

Le jeune écrivain s’adresse particulièrement aux hautes autorités de la république du Tchad. Il demande également à la population de se joindre à elles  en vue d’une lutte sereine contre la sécheresse qui menace cette région. « Pendant la fête, les gens étaient joyeux mais la tristesse se lit sur leur visage, a remarqué l’auteur du livre « Triste de joie ». Cette tristesse signifie l’avancée sans cesse de la désertification dans leur localité. Ils implorent Dieu et demandent aux hautes autorités de voler à leur secours afin d’arrêter ce mal.  M Zakaria Yaya a également évoqué la situation des jeunes qui vident les villages au profit de grands urbains. Le problème  de l’environnement n’a pas été perdu de vue dans ce livre.

 

Par E. N. D

 




1.Posté par kabartou le 09/06/2011 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo on ne peut que saluer et encourager ce genre d'initiative.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Décembre 2021 - 07:48 Tchad : le Chari-Baguirmi à l'honneur au Festival Dary