Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

"La marche du développement du Tchad, c'est nous qui l'avons implémenté" (Hassan Sylla)


Alwihda Info | Par - 5 Mars 2021


Le secrétaire national du MPS chargé de l'Organisation des bureaux de soutien, Hassan Sylla Bakari, a appelé mercredi les militants du parti à "inonder les réseaux sociaux de messages de paix". Il s'est exprimé au cours de la mise en place du bureau de soutien dénommé "Mouvement des jeunes en marche".

"Ce qui fait la force de l'Homme, c'est sa conviction et sa foi. La marche du développement du Tchad, c'est nous qui l'avons implémenté, c'est le Maréchal du Tchad qui l'a implémenté", a déclaré Hassan Sylla Bakari.

Le secrétaire national du MPS chargé de l'Organisation des bureaux de soutien a mis en garde contre les affres de la guerre et a appelé les jeunes à ne pas être trompés :
"Nous avons face à nous des jeunes déterminés, engagés, des jeunes qui ont compris ce que veut dire la marche du développement du Tchad (...) On n'a pas besoin de faire beaucoup de bruit quand on est forts et engagés (...) La paix les amis, qu'on ne vous utilise pas, qu'on ne vous trompe pas. La guerre, on sait quand ça commence mais on ne sait pas quand ça fini. Une balle, on sait d'où elle sort, mais on ne sait pas qui elle va atteindre.

Le MPS c'est le socle de cette démocratie et de cette liberté. Personne ne peut nous l'apprendre. Notre marche vers la paix est irréversible et personne ne peut entraver notre chemin".

Selon Hassan Sylla Bakari, les réseaux sociaux ne peuvent pas diviser le pays :
"Allez-y uniquement avec le message de la paix. Nos adversaires politiques ne sont pas nos ennemis. Ne répondez pas aux sirènes de la violence, de la haine, de la division, à ceux qui veulent qu'on se batte entre nous. On est pareils. On est tous les mêmes (...) Il faut que les gens comprennent qu'ils ne peuvent pas nous diviser. Ils ne peuvent pas. (...) Ce n’est pas à travers les réseaux sociaux qu'on va nous diviser. Ceux qui sont dans les réseaux sociaux ne sont pas ici, nous on connait".

Hassan Sylla Bakari a également réagi aux marches et manifestations :
"Nous on marche tous les jours, on connait. Quand il y a les gaz lacrymogènes, eux ils ne respirent pas ça. Nous on connait, on respire et on sent. C'est ça non ? Donc s'ils veulent ils n'ont qu'à venir respirer ici. Nous on veut la paix et la quiétude. Celui qui veut choisir qui, il veut, c'est son problème. Nous on a choisi notre camp, on a choisi MIDI.

Nous n'avons pas honte de notre candidat. C'est le seul l'unique, qui n'a pas peur. Lui il ne court pas derrière les ambassades, derrière les gens. Lui il n'a pas besoin de ça. Le pouvoir il l'a. Il laisse ça ici. Il va derrière combattre. Il court derrière les balles. Ce n’est pas les balles qui courent derrière lui.

Nous, nous sommes forts. Nous n'avons pas besoin de prouver quoi que ce soit. Ils savent que si on veut faire la guerre, on peut le faire mieux que ça. Chez nous ce sont les femmes qui ont pris les armes. Nous, notre pensée est de développer la République. Et vous avec. Le seul message que vous devez leur lancer c'est celui du pardon, le pardon et encore le pardon".