Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Le Tchad suspend les activités de la société chinoise CNPC


Alwihda Info | Par Adil Abou - 23 Mai 2014

Il faut rappeler qu'une première suspension a eu lieu le 13 août 2013 par le même ministre du Pétrole tchadien, Djérassem Le Bémadjiel, au terme d’une visite à Koudalwa sur la zone d’activité de la société.


Toutes les activités de la société chinoise sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Par un communiqué daté du 21 mai et signé du ministre des mines et de l'énergie, toutes les activités pétrolières de la société chinoise CNPC sont suspendues "jusqu'à nouvel ordre". Le gouvernement tchadien accuse la compagnie pétrolière China National Petroleum Corporation  (CNPC) de « violation flagrante des normes environnementales » dans ses forages d'exploration dans le sud du pays. La société est aussi reprochée de n'avoir pas versé l'amende exigée par l'Etat et qui s'élève à un milliard deux cent millions de dollars américain.

Il faut rappeler qu'une première suspension a eu lieu le 13 août 2013 par le même ministre du Pétrole tchadien, Djérassem Le Bémadjiel, au terme d’une visite à Koudalwa sur la zone d’activité de la société. Le ministre a accusé la société chinoise de déverser intentionnellement le brut dans le but de réduire des coûts. La société pétrolière chinoise selon le ministre, creuse des tranchées énormes pour déverser le brut et impose aux employés d'évacuer le brut sans aucune protection et sans équipements adéquats. 

En mars 2014 et après d'intenses contacts entre le gouvernement et la direction de la société CNPC, le gouvernement tchadien a levé la suspension mais des indemnités d'un montant d'un milliard deux cents millions de dollars américains ont été imposées à la société CNPC. La société chinoise n'a toujours pas honoré ses engagements financiers, et le gouvernement tchadien qui se trouve en ce moment dans des difficultés financières énormes a décidé d'exercer des pressions sur la société en suspendant ses activités.  

Avec la présence sur le sol tchadien d'environ trois milles chinois, les sociétés chinoises sont fortement implantées et jouent un rôle central dans la politique du développement du pays. Les deux derniers joyaux réalisés par des sociétés chinoises sont le nouveau siège du Parlement tchadien de Gassi et l'hôtel de cinq étoiles Soluxe de N'djari à N'Djamena. 
 
La CNPCIC mène depuis 2009 des campagnes d'exploration  dans la région de Koudalwa, située à environ 200 km au sud de N’Djamena.
Abou Adil, Alwihda