Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le gouvernement togolais offre un site d’exposition-vente dédié à la promotion des produits « Made in Togo »


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Décembre 2017 modifié le 17 Décembre 2017 - 11:13


Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, Ouro-Koura Agadazi. Crédits photo : sources
Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, Ouro-Koura Agadazi. Crédits photo : sources
Lomé, le 15 décembre 2017- Le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, Ouro-Koura Agadazi a procédé ce jeudi 14 décembre, à l’ouverture officielle d’une vitrine d’exposition et de vente des produits agroalimentaires transformés localement au Togo.

Cet espace dédié à la promotion des produits du terroir est le fruit d’une idée du gouvernement à travers l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA) avec l’appui des partenaires techniques et financiers notamment l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO). Il a pour objectif de promouvoir les produits togolais et d’encourager la consommation des produits nationaux.

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi a expliqué le bien-fondé de cette initiative en faveur de la réduction de la pauvreté. « Dans sa quête permanente de placer le Togo dans le concert des pays développés, le président de la République SEM Faure Essozimna Gnassingbé multiplie des initiatives devant permettre de réduire de façon significative la pauvreté. », a-t-il indiqué tout en soulignant l’importance qu’accorde le gouvernement au secteur agricole et au monde rural. « Le Chef de l’Etat s’est résolument engagé de redonner une nouvelle dynamique au secteur agricole et au monde rural, celle de passer d’une agriculture familiale à une agriculture de marché. », a-t-il ajouté.

De son côté, la représentante par intérim de la FAO au Togo, Dr Lucile Imboua a rappelé les différents contours du projet. « En dehors de la vitrine, le projet a contribué à disposer de 101 unités de transformation des produits agricoles gérées par les femmes dont les capacités ont été renforcées sur les bonnes pratiques d’hygiène et des technologies de transformation »,   a-t-elle déclaré tout en rappelant l’élaboration, la validation et l’édition des bonnes pratiques par l’ITRA, des formations sur le marketing, l’hygiène de fabrication, l’étiquetage, l’emballage, l’entrepreneuriat et l’innovation.

En outre, elle a mis l’accent sur les potentialités dont dispose le Togo en matière d’agriculture. « Nous faisons tout ceci parce que nous avons remarqué que le Togo regorge de potentialités et il fallait aider ces femmes qui s’investissent dans l’agriculture et de tirer meilleur profit de leur travail. C’est à ce titre que nous les avons formées sur différents accords de commerce international. », a-t-elle souligné tout en indiquant que les produits présentés sont des produits naturels et de bonne qualité qui sont transformés au Togo.

Notons que sur les rayons de la nouvelle structure, on retrouve des produits naturels de qualité, sans additifs, ni colorants ni conservateurs, et qui respectent les normes standard de fabrication. Nous pouvons avoir les farines enrichies pour enfants et convalescents, de la farine panifiable à base de manioc, de plantain et patate douce pour la pâtisserie, du riz, des amuse-gueules (cheaps, noix de cajou, arachide), des thés (de Gambie, kinkéliba, bissap), des huiles et beurres, des boissons, jus et sirop. Ces produits présentés ne proviennent pas de grandes usines, mais de petites unités de production gérées par des groupements de femmes et sont à moindre coût.