Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
CINEMA

Le groupe CANAL+ se renforce dans l'industrie Nollywood


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 15 Juillet 2019 modifié le 15 Juillet 2019 - 14:42


© DR
© DR
Paris – Le groupe CANAL+ annonce l’acquisition des activités de production, de distribution de contenus et d’édition de chaînes de la société IROKO PARTNERS, et renforce ainsi ses activités dans les contenus produits au Nigeria, une des industries cinématographiques les plus prolifiques au monde, et genre plébiscité par le public africain du continent et de la diaspora.
 
Cette acquisition concerne 3 activités :

- L’entité ROK Studios, premier producteur au Nigéria avec plus de 500 heures par an de nouveaux films et séries, et un catalogue totalisant plus de 2000 heures. ROK Studios est dirigé par Mary Njoku, personnalité emblématique de l’essor du « Nollywood ». Actrice à succès dès l’âge de 17 ans (« Home Sickness », « Blackberry Babes »…), Mary Njoku est ensuite passée à la réalisation (« Single Ladies », « Festac Town »…), puis à la production après un passage à la London Film Academy. 

- La distribution de contenus Nollywood propriétaires et tiers, auprès d’opérateurs, notamment digitaux, dans le monde entier.

- L’édition et la distribution de 4 chaînes (sous la marque ROK) diffusées en Afrique anglophone ainsi qu’au UK via l’opérateur Sky.

Depuis 2013, le Groupe CANAL+ édite et distribue la chaîne de télévision Nollywood TV (1ère chaîne de fiction africaine) suivie de Nollywood Epic, toutes deux proposées dans les offres du groupe, en Afrique et en dehors du continent.

Cette acquisition, étape clef pour le développement international de CANAL+, permet au Groupe d’être présent sur toute la chaîne de valeur de l’industrie Nollywood, et d’acquérir un savoir-faire unique dans la production industrielle de fictions - films, séries et animation - africaines.

En parallèle de cet accord, le groupe CANAL+ maintient sa participation au sein de la société IROKO Partners, (dirigée par Jason Njoku), qui continuera de développer l’activité SVOD d’Iroko.