Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Les ministres du commerce de la Cedeao réunis à Lomé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Décembre 2016 modifié le 7 Décembre 2016 - 21:12


Les ministres du commerce de la Cedeao réunis à Lomé
Lomé, le 6 décembre 2016-Une rencontre sous-régionale a réuni ce mercredi les ministres du commerce de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Cette rencontre sous-régionale a vu la participation de tous les ministres du commerce de la Cedeao. Elle fait suite à la réunion des experts qui a eu lieu les 5 et 6 décembre 2016 à Lomé.

La réunion des ministres du commerce s’inscrit dans le cadre de la promotion d’une parfaite intégration entre tous les pays de la Communauté. Elle a permis aux ministres de réfléchir sur certains aspects de la politique économique de la Cedeao. La rencontre a servi également de cadre de discussion pour les ministres sur l’Accord de partenariat économique entre l’Afrique de l’Ouest et l’Union européenne (APE AO-UE). Cet accord porte sur l’ensemble des échanges commerciaux pouvant exister entre l’UE et la CEDEAO, tels que la technologie et  les combustibles.

Les ministres ont également discuté de l’état d’avancement du processus de renégociation des concessions tarifaires des Etats membres de la CEDEAO à l’OMC et de celui des négociations de la Zone de Libre Echange Continentale (ZELEC). Ils ont surtout examiné le rapport final issu de la dernière réunion des experts de la Communauté.

Présente lors des travaux, la ministre du Commerce, Bernadette Legzim-Balouki, a estimé que face aux nombreux défis de la mondialisation, plusieurs regroupements régionaux s’organisent pour conjuguer leurs efforts en matière de stratégies commerciales afin de parvenir à des résultats satisfaisants aussi bien sur le plan continental que mondiale. Avant de réaffirmer qu’ « au niveau du continent africain, le principal objectif poursuivi est l’accroissement des volumes des échanges, le partage des expériences sur les potentialités dans les différents pays ou regroupements sous- régionaux et la fluidité de la libre circulation des personnes et des biens à travers un processus d’intégration régionale ».

Bernadette Legzim-Balouki a enfin reconnu que l’intégration que promeut la Cedeao participe du souci de surmonter les obstacles que représente l’exiguïté des marchés nationaux. L’objectif est de permettre aux producteurs de réaliser des économies d’échelle et de bénéficier de la mise en place d’infrastructures au niveau régional. Cela permettra aux 15 pays membres de resserrer les liens commerciaux entre eux avec l’élimination effective de toutes les barrières à la libre circulation des marchandises et services et enfin par l’harmonisation des cadres réglementaires y afférents.