Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Présidence du Congo : Denis Sassou N’Guesso investi pour un nouveau quinquennat


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 17 Avril 2021

L’agriculture, le tourisme et l’environnement constituent les axes prioritaires du président Denis Sassou N’Guesso, au cours du prochain quinquennat. Le chef de l’Etat congolais a décliné sa feuille de route, à l’occasion de son investiture par la cour constitutionnelle et devant près d’une vingtaine de chefs d’Etat africains, ce 16 avril 2021, à Brazzaville.


Sassou N'Guesso dévoilant sa feuille de route, après son investiture.
Sassou N'Guesso dévoilant sa feuille de route, après son investiture.
La prestation de serment, la parade militaire, ponctuée de 21 coups de canon et le déjeuner officiel ont constitué l’ossature de la cérémonie d’investiture du président Denis Sassou N’Guesso, réélu à la tête du Congo à 88, 40% des suffrages à l’issue du scrutin présidentiel des 17 et 21 mars derniers.

La cérémonie haute en couleurs a été rehaussée par la présence de plus d’une trentaine de délégations venues des quatre coins du monde.L’Angola, le Burkina Faso, le Burundi, la Centrafrique, le Congo-Kinshasa, la Côte d'Ivoire, l’Ethiopie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Libéria, la Mauritanie, le Mali, la Namibie, le Niger, le Tchad, le Togo, le Sénégal et le Soudan ont été présents à travers leurs chefs d’Etat. Pour leur part, l’Algérie, le Cameroun, le Gabon et le Rwanda ont dépêché leur premier ministre. L’Afrique du sud, les Comores, l’Egypte, la France, la Gambie, le Kenya, le Nigeria, l’Ouganda, le Royaume uni, la Tunisie et le Zimbabwe se sont faits représentés par les ministres.

Outre ces pays, il convient également de signaler la présence des organisations internationales, à savoir la Commission de l’Union Africaine, l’Organisation internationale de la Francophonie, les Nations Unies pour l’Afrique, la CEEAC, la CEMAC, la CIRGL, la BAD et la BDEAC.

La cérémonie a commencé par l’audience publique et solennelle de prestation de serment devant la cour constitutionnelle. Les dix membres de cette institution ont installé Denis Sassou N’Guesso dans ses fonctions de président de la République du Congo. C’est le grand chancelier des ordres nationaux qui a fait porter les attributs du pouvoir et symboles de la souveraineté nationale au chef de l’Etat.

Au terme de cette audience publique, le président investi a pris la parole pour dégager les axes prioritaires de son action, au cours du quinquennat qui vient d’être porté sous les fonts baptismaux. Durant une quarantaine de minutes, environ, Denis Sassou N’Guesso s’est engagé à sortir le Congo de sa situation actuelle, en s’appuyant, notamment sur l’agriculture. « Je veux que mon nouveau mandat ait pour priorité cette révolution agricole que le pays attend », a-t-il dit. Cette ambition d’indépendance alimentaire sera créatrice d’emplois pour les jeunes, a renchéri Denis Sassou N’Guesso. Pour conforter cette ambition, le chef de l’Etat congolais a assuré que l’usine de fabrication des tracteurs démarrera très vite ses activités dans la zone industrielle de Maloukou, elle-même appelée à être opérationnelle dès l’année prochaine.

Pour Denis Sassou N’Guesso, le tourisme, un autre pilier de son programme est cet or vert qui ne tarit pas. Il entend mener pendant ce quinquennat qui débute, une politique offensive de recherche d’investissement dans ce domaine.

La protection de l’environnement fait aussi partie des défis à relever pour Denis Sassou N’Guesso pendant son nouveau quinquennat. « Mon engagement pour les cinq prochaines années est de donner au Congo la dimension mondiale qu’il mérite en matière de protection de l’environnement et de la biodiversité », a affirmé Denis Sassou N’Guesso. Il s’est déterminé à redonner à l’Afrique sa place dans le concert des nations, en synergie avec ses pairs africains. Son vœu le plus ardent est que le vocable de l’Afrique noire disparaisse au profit de celui de l’Afrique verte.

Le clou de cette phase de la cérémonie d’investiture a été les félicitations de ses pairs. Les chefs d’Etats et de gouvernement ont effet défilé à la tribune pour congratuler le président investi.

La parade militaire à l’esplanade du palais des congrès a été la deuxième phase de cette cérémonie qui s’est terminée par un déjeuner offert par le couple présidentiel congolais à ses hôtes de marque.