Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Tchad : Déclaration conjointe UA-CEEAC-OIC-CEMAC sur la présidentielle


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 13 Avril 2021

La Mission demande aux candidats et partis politiques de veiller à ce que la suite du processus électoral, notamment la compilation des résultats et le contentieux éventuel se passe dans le calme. Il en est ainsi du respect du verdict des urnes et de la voie légale en cas des contestations.


Une déclaration conjointe de l'Union Africaine, de la CEEAC, de l'Organisation de Coopération Islamique (OCI) et de la CEMAC a été rendue publique ce mardi 13 avril 2021 N’Djamena. L'objectif de celle-ci entre dans le cadre de la mission d'observation électorale présidentielle du 11 avril 2021au Tchad. Dans sa déclaration, le Représentant de la Mission d'observation de la CEEAC au Tchad, Evariste Mabi Mulumba affirme que « l'élection du 11 avril 2021 s'est déroulée dans le calme et dans la sérénité. L'engouement des électeurs Tchadiens pour ce scrutin était moyen ».

La mission de la CEEAC félicite la population tchadienne pour sa participation à cette élection. Elle félicite également les autorités tchadiennes pour leur contribution à la réussite de la tenue du scrutin. Elle exprime ses remerciements aux autorités Tchadiennes pour leur implication en vue de féliciter son travail. Cela étant, la mission formules des recommandations à l’endroit du gouvernement : maintenir et renforcer le dialogue politique permanent et inclusif. À l'administration électorale, il faut améliorer l'organisation du vote des forces de défense et de sécurité, améliorer les procédures de vote des nomades, faciliter et améliorer l'observation du vote des forces de défense et de sécurité, renforcer les capacités des agents électoraux dans la maîtrise des procédures électorales, impliquer suffisamment les organisations de la société civile nationale dans le processus électoral, intensifier les actions d'éducation civique et électorale, renforcer la participation des femmes à toutes les phases du processus électoral. Quant aux candidats et partis politiques, ils doivent veiller à ce que la suite du processus électoral, notamment la compilation des résultats et le contentieux éventuel se passe dans le calme. Il en est ainsi du respect du verdict des urnes et de la voie légale en cas des contestations. À la Société civile, il faut continuer la mobilisation de la population dans l'appropriation de la vie politique du pays.

Pour le chef de Mission d'observation de l'Union Africaine au Tchad, Selom Komi Klassou a précisé que « la MOEUA félicite le peuple tchadien, qui en dépit de la pandémie de la Covid-19, a participé dans la sérénité à l'élection présidentielle du 11 avril 2021 pour respecter les délais constitutionnels ». La MOEUA salue les efforts déployés par les institutions en charge des élections pour la tenue à bonne date et l'organisation matérielle du scrutin... Dans l'objectif d'améliorer les scrutins à venir, la MOEUA formule les recommandations suivantes : À l'Etat de renouer le dialogue avec l'ensemble des acteurs politiques et la société civile afin d'apaiser les tensions politiques, renforcer les moyens humains et matériels de la CENI afin d'améliorer l'organisation matérielle des scrutins à venir. À la CENI, de renforcer le dialogue et la concertation avec les acteurs politiques ; à la société civile de s'impliquer davantage dans la médiation pour apaiser les tensions politiques ; aux candidats et partis politiques, de privilégier la concertation et le dialogue pour la consolidation de la démocratie au Tchad. Enfin, il est demandé aux partenaires techniques d'appuyer les acteurs impliqués dans le processus électoral pour renforcer la participation électorale et l'organisation matérielle des élections.

La dernière déclaration a été celle du chef de la mission d'observation au Tchad de l'Organisation de la Coopération Islamique, Ali Goutali qui a indiqué que « l'OCI se félicite des efforts déployés par la CENI à l'effet de préparer minutieusement les élections présidentielles et garantir les conditions de leur réussite, et ce notamment en fournissant aux citoyens des cartes d'électeurs biométriques, en élargissant les élections aux forces armées ainsi qu'aux populations nomades et en mettant en place tous les moyens logistiques requis ».
Tout en se félicitant de ce rôle important que joue la République du Tchad, l’OIC œuvrera à appuyer et aider le pays dans son processus démocratique « pour le bien et la prospérité de son peuple et dans l'intérêt de la région toute entière ».