Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : La CASAC qualifie de mensongères les accusations contre le chef de l'Etat


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 23 Novembre 2017 modifié le 23 Novembre 2017 - 14:50


La Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), condamne énergiquement les accusations mensongères selon lesquels le président tchadien.


Le président de la Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), MAHAMOUD ALI SEID. Alwihda Info
Le président de la Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), MAHAMOUD ALI SEID. Alwihda Info
Le président de la Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), MAHAMOUD ALI SEID, a fait, hier, jeudi 23 novembre 2017, au siège de son association au quartier Amriguebé, un point de presse. À travers cette sortie médiatique, il vise à dénoncer cette campagne de désinformation et d’intox, d’après lui, qui vise indiscutablement à jeter l’anathème sur l’image du Tchad pour "qu’au finish les objectifs recherchés soient atteints en vue de chercher désespérément à déstabiliser le Tchad".

La Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), condamne énergiquement les accusations mensongères selon lesquels le président Tchadien, Idriss Deby Itno, serait impliqué dans une affaire de corruption, d’après elle. Elle estime que ces accusations sont outrancières et injustes, visent sans nul doute, à décrédibiliser l’image du Tchad sur la scène internationale. « Le Président de la République est une institution sacrée. En aucune manière des accusations aussi fallacieuses soient-elles, ne pourront écorchées son image. L’image d’Idriss Deby Itno est intimement liée à la République du Tchad qui incarne les valeurs de paix et de stabilité au Tchad et partout ailleurs en Afrique », a martelé le président de la Coalition des Associations de la société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC), MAHAMOUD ALI SEID.

Selon lui, il serait alors inadmissible pour la société tchadienne d’accepter sans réagir, ces genres de manœuvres attentatoires, ourdies par certaines officines occidentales, dans le seul but de jeter l’opprobre et le discrédit sur le Tchad.

Par ailleurs, il rappelle à l’opinion tant nationale qu’internationale, qu’elle ne restera jamais indifférente face aux ennemis du Tchad, qui utilisent désormais toutes les méthodes honteuses et indignes pour atteindre des objectifs nauséeux et qui plus est, abominables. La Coalition des Associations de la Société Civile pour l’Action Citoyenne (CASAC) qualifie d'agitateurs, qui n’hésitent pas eux aussi, à cracher leurs haines en distillant sur la toile régulièrement le bluff, le mensonge, l’intox et la désinformation, dans le seul but d’écorner l’image de leur nation et ceci en intelligence avec les ennemis extérieurs de leur cher et beau pays, le Tchad.

Il va sans dire aussi, souligne le président de la CASAC, qu’il serait inadmissible pour eux, d’accepter le comportement de ces activistes, et autres acteurs politiques, qui, pour des raisons diverses et variées veulent annihiler les efforts que pose le gouvernement en faveur du bien-être de la population. « Mais nous disons à toutes celles et ceux qui ambitionnent la destruction de notre unité nationale à travers lesdites accusations, de se détromper, car nous sommes à la veille et nous ne permettrons jamais à ce que des objectifs aussi diaboliques ne soient réalisés », a-t-il conclut.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 17:06 Tchad : nomination à la Présidence

Dimanche 23 Septembre 2018 - 16:58 Tchad : un fonctionnaire de police révoqué