Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : un gouverneur passe 11 jours dans une forêt pour traquer des brigands


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 28 Février 2020



Le gouverneur de la province du Mayo-Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou, le 26 février 2020. Illustration. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Le gouverneur de la province du Mayo-Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou, le 26 février 2020. Illustration. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Le ministre d'Etat, ministre secrétaire général de la Présidence de la République, Kalzeube Payimi Deubet, a salué mercredi les "actions énergiques des autorités provinciales" du Mayo-Kebbi Ouest dans la lutte contre l'insécurité et le banditisme.

Le gouverneur de la province du Mayo-Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou, a passé 11 jours dans la forêt du département de El-Ouaya, du 9 au 21 février dernier afin de superviser une vaste opération sécuritaire, après l'enlèvement contre rançon d'un père de famille et le meurtre d'un adolescent qui avait tenté de s'interposer.

Sur le terrain, Adoum Forteye Amadou était accompagné des forces de défense et de sécurité, d'un chef traditionnel mais aussi d'une centaine de membres des comités de vigilance de Gagal, Nougassa, Fianga, Gounou Gaya, Kourdolé et Lagon.

Face au phénomène d'enlèvements contre rançons qui persiste dans la zone et qui endeuille des familles, l'opération a permis de neutraliser deux malfaiteurs et d'arrêter neuf personnes au Mayo-Kebbi Ouest, Mayo-Kebbi Est, à N'Djamena (Chari-Baguirmi) et à Moussoro (Bahr El Gazel).

"Durant le séjour, non seulement nous avons eu l'appui de ces comités de vigilance venus de ces différentes villes précitées, mais nous avons eu l'appui nécessaire du chef de canton de Lagon qui a été avec les forces de défense et de sécurité sur le terrain pendant les 11 jours. Cet acte est à saluer", a déclaré le gouverneur Adoum Forteye Amadou. 

Selon le ministre d'Etat Kalzeube Payimi Deubet, "la lutte doit être amplifiée pour traquer, les auteurs, co-auteurs et autres complices de cette barbarie qui tapissent dans l’ombre en vue d’éradiquer cette pratique inadmissible d’un autre âge".

Le ministre d'Etat Kalzeube Payimi Deubet et le gouverneur de la province du Mayo Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou, le 26 février 2020 à Pala. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Le ministre d'Etat Kalzeube Payimi Deubet et le gouverneur de la province du Mayo Kebbi Ouest, Adoum Forteye Amadou, le 26 février 2020 à Pala. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Un adolescent abattu, son père enlevé 

Le 9 février dernier, des malfrats armés ont fait irruption dans le canton Lagon vers une heure du matin. Ils ont enlevé un homme âgé d'une quarantaine d'années et ont abattu sur place son fils, un adolescent. 

Contactés un peu plus tard après avoir laissé un numéro, les ravisseurs ont réclamé la somme de 20 millions Francs CFA. Le village a proposé 3 millions Francs CFA, une offre refusée par les malfrats ; “Quelqu'un qui a deux troupeaux de bœufs n'a rien ? Augmentez la rançon et on verra”, ont déclaré les ravisseurs.   

Informés de cette situation autour de 5 heures du matin, le gouverneur et les forces de défense et de sécurité sont descendus sur le terrain et ont lancé l'opération.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)