Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Togo : Rencontre d’échanges entre la commission de réflexion sur les réformes politiques et le groupe des cinq ambassadeurs


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Mars 2017 modifié le 10 Mars 2017 - 22:19


Togo : Rencontre d’échanges entre la commission de réflexion sur les réformes politiques et le groupe des cinq ambassadeurs
Lomé, le 10 mars 2017- Une rencontre d’échanges s’est tenue ce jeudi à Lomé entre la commission de réflexion sur les réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles et  un groupe de cinq ambassadeurs accrédités au Togo.

A travers cette rencontre, les membres de la commission de réflexion ont saisi l’occasion pour  présenter aux ambassadeurs leurs missions, et l’approche participative qu’elle adopte pour amener tous les Togolais à s’approprier le processus des réformes.

Le groupe des ambassadeurs qui a rencontré la commission de réflexion est dénommé le  groupe des cinq. Il est constitué de l’Union Européenne, de la France, de l’Allemagne, des Etats Unis et de la Représentante du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

L’ambassadeur de France au Togo et porte parole du groupe des cinq, Marc FONBAUSTIER, a salué l’initiative prise par les membres de la commission. « Cette séance de travail est une prise de contact et d’échanges informels sur des questions cruciales pour le Togo ». Il a par ailleurs rassuré les membres de la commission du soutien collectif du groupe des cinq au processus qui est en cours et qui doit normalement aboutir à la mise en œuvre des différentes réformes qui proposées.

Après avoir remercié le groupe des cinq pour le soutien, la Présidente de la commission de réflexion, Awa NANA DABOYA a relevé aux ambassadeurs les difficultés rencontrées jusqu’ici. Elle les a rassurés de l’avancement de la mission qui est la sienne. « Malgré les positions partisanes et des réticences constatées ici et là, le travail de la commission est en bonne voie et les propositions de réformes qui vont être soumis auront l’adhésion des togolais », a-t-elle ajouté.

Pour rappel, la commission de réflexion sur les réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles a été mise en place par décret du 3 janvier 2017 suite à l’atelier organisé par le HCCRUN en juillet 2016 à Lomé. Les membres de la commission ont pris officiellement fonction au début du mois de février. Depuis, ils s’imprègnent des textes et accords existant, organisent périodiquement des échanges de point de vue sur les questions de réformes avec les acteurs de la classe politique togolaise et les membres de la société civile pour aboutir à des réformes partagés.