Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Un atelier national pour renforcer le processus de décentralisation


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Décembre 2016 modifié le 7 Décembre 2016 - 21:11


Un atelier national pour renforcer le processus de décentralisation
Lomé, le 6 décembre 2016-L’atelier national sur la décentralisation initié par le gouvernement s’est ouvert ce mardi à l’hôtel Sarakawa. Ses travaux vont permettre au Togo de renforcer ses efforts en vue de parvenir à une décentralisation effective.

Organisé sur l’initiative du Gouvernement avec l’appui financier du PNUD, l’atelier a été présidé par Monsieur le Ministre de l’administration territoriale représentant le Président de la République. Plus de 200 délégués venus de divers horizons prennent part à ce symposium. La rencontre voit la participation de représentants de partis politiques, du secteur privé, des partenaires techniques et financiers, de la chefferie traditionnelle, des préfets, des représentants des collectivités territoriales décentralisées, des grandes institutions de formation ainsi que des experts.

Le premier jour a été marqué par plusieurs communications en vue de permettre aux délégués d’harmoniser leur vision et leur compréhension sur la thématique de la décentralisation.

Les communications ont porté, entre autres, sur « la décentralisation et l’intercommunalité » présentées par Monsieur le LEBOUILLONNEC, député-maire, président du groupe amitié France-Togo à l’assemblée nationale française ; « compétences des collectivités locales et système de financement de la décentralisation » par Dr Klaus GRUTJEN, représentant régional Afrique de l’ouest de la fondation Hanns Seidel ; la « mise en œuvre de la décentralisation et leçons apprises, modalités de financement » par le Ministre de la Gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire du Sénégal.

Il s’agit de partager et de réfléchir sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de la décentralisation dans certains pays, les étapes de transfert de compétences aux collectivités, les leçons apprises et les défis dans l’effectivité de la décentralisation. Le Ministre Payadowa BOUKPESSI a également exposé sur « l’Etat des lieux et les principales orientations de la feuille de route sur la décentralisation et des élections locales au Togo ».

Présente à l’ouverture des travaux, la Représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement a estimé que la décentralisation constitue un enjeu important pour le peuple togolais qui aspire à des conditions de vie meilleure et une démocratie locale plus effective à laquelle la décentralisation peut largement contribuer. C’est également un enjeu original parce que « la décentralisation togolaise se trouve au cœur de la modernisation de l’Etat et de l’accélération du processus transformationnel de l’économie et de la société togolaise », a affirmé Khardiata Lo N’idiaye.

Les travaux de cet atelier de trois jours prendront fin ce 8 décembre.