Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo : début de la plantation de plus d’un million d’arbres sur les plateaux Batéké


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 9 Novembre 2021

L’opération, financée par TotalEnergies, inclut des cultures agroforestières développées avec les populations locales et visant aux productions agricole et de bois énergie durable.


A l’occasion de la Journée Nationale de l’Arbre en République du Congo, TotalEnergies a lancé les opérations de boisement « Batéké Carbon Sink ». Ce projet de grande ampleur, mené en partenariat avec Forêt Ressources Management, prévoit 40 000 hectares de forêt plantée sur les plateaux Batéké, soit plus de deux fois la superficie de l’île d’Oléron ou de la forêt de Fontainebleau. Environ 40 millions d’arbres seront plantés au total en 10 ans et entretenus pendant 35 ans.

Au cours des huit derniers mois, les pépinières locales ont déjà permis la pousse de plus d’un million de plants, qui seront progressivement plantés à la prochaine saison des pluies sur les 800 hectares de terrain préparés depuis cet été. « Nous sommes heureux de lancer officiellement le projet Batéké Carbon Sink, qui, avec d’autres, concrétise l’engagement de TotalEnergies dans le développement de puits naturels de carbone. Nous remercions chaleureusement la République du Congo, dont le soutien à l’opération est essentiel, pour son engagement dans la préservation des forêts et de la promotion des activités d’afforestation, » a déclaré Nicolas Terraz, directeur général Exploration-Production de TotalEnergies.

« L’ambition climat de TotalEnergies repose sur un éventail d’actions très concrètes qui visent d’abord à éviter et à réduire nos émissions de gaz à effet de serre, puis à compenser les émissions résiduelles. La plantation d’une nouvelle forêt sur les plateaux de Batéké en est une illustration concrète, et vient compléter les autres mesures prioritaires d’évitement et de réduction des émissions engagées par TotalEnergies. »
Les 40 000 hectares plantés constitueront un puits de carbone qui permettra de séquestrer en moyenne 500 000 tonnes de CO2 par an, sur 20 ans, soit l’équivalent des émissions annuelles de CO2 d’une ville européenne moyenne de 70 000 habitants. Les crédits carbones seront certifiés par le standard VCS (Verified Carbon Standard).

L’opération, financée par TotalEnergies, inclut des cultures agroforestières développées avec les populations locales et visant aux productions agricole et de bois énergie durable. Ces activités, créatrices d’emplois, impacteront positivement plusieurs milliers de personnes. Un fonds de développement local soutiendra des actions au bénéfice des villages riverains dans les domaines de la santé, de la nutrition et de l’éducation.