Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Des lampadaires solaires pour faciliter l’éclairage public


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 8 Novembre 2016 modifié le 8 Novembre 2016 - 12:15


Des lampadaires solaires pour faciliter l’éclairage public
Lomé, le 7 novembre 2016-La Banque Ouest Africaine de Développement a réitéré ce vendredi à travers un accord financier son accompagnement au gouvernement dans le domaine énergétique. Cet appui financier vient s’ajouter aux différentes actions menées par l’Etat togolais dans le secteur énergétique. L’occasion de revenir sur le projet d’installation de lampadaires solaires initié par le gouvernement.

En fin de semaine dernière, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a signé avec l’Etat togolais un accord de financement partiel du Projet d’Electrification de soixante-deux localités du Togo. Il est évalué à près de 6 milliards FCFA et est destiné à accompagner le Gouvernement togolais dans la mise en œuvre de sa Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE) consolidant ainsi l’amélioration des principaux leviers économiques. Concrètement, la BOAD vient appuyer les efforts du Togo dans le domaine de l’énergie en participant à l’installation de centrales photovoltaïques à base du solaire avec un réseau de distribution pour pouvoir raccorder les abonnements et augmenter le taux d’accès à l’électricité dans les zones rurales.

Cet appui déterminant vient ainsi consolider les efforts ou les acquis du gouvernement togolais qui s’emploie depuis plusieurs mois à mettre de l’électricité à la disposition des ménages quelque soit leur rang social. Cela passe par l’installation des lampadaires solaires photovoltaïques sur toute l’étendue du territoire national. Un projet d’installation de 13 000 lampadaires solaires photovoltaïques pour l’éclairage public a été ainsi mis en place et réparti en deux phases.

Ce projet de développement a été financé par Exim Bank of China sur un prêt consenti. Il est supervisé par le ministère des Mines et de l’Energie et exécuté par la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (SABER) en partenariat avec la  société Zhongxing Telecommunication Equipment (ZTE) Corporation.

La première phase de ce projet d’électrification a permis au gouvernement d’installer « 7.000 lampadaires solaires dans plusieurs cantons non encore alimentés en énergie électrique  et 6.000 lampadaires dans les chefs-lieux des préfectures en ciblant essentiellement les infrastructures socio communautaires et économiques de base ».

Selon les priorités, il a été demandé par le chef de l’Etat que les lampadaires, dotés de batteries résistantes, soient d’abord installés dans les écoles, lycées, universités, dispensaires et centres de santé. Puis dans les marchés, sur les artères principales des villes et cantons non électrifiés. Et enfin dans les lieux publics. Cela a été respecté et les populations se réjouissent à ce jour de ce projet qui a répondu à une de leurs attentes.

Les résultats de ce projet sont satisfaisants. Ils sont à placer dans les actions politiques du  chef de l’Etat qui considère le social comme une priorité pour le développement du Togo. « L’analyse des impacts de ce projet d’un montant d’environ 25 Milliards de FCFA fait état d’une amélioration notable du volet sécuritaire, d’une augmentation des activités économiques et des taux de réussite scolaire, d’une amélioration des services de santé et de la réduction des dépenses des communes ». Soucieux d’être toujours proche des populations dans leurs besoins sociaux, le gouvernement réuni en conseil des ministres fin octobre sous la présidence du chef de l’Etat a décidé de la poursuite de ce projet d’installation de lampadaires sur toute l’étendue du territoire national.