Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

L’Unesco accompagne le Togo dans l’atteinte des ODD


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 9 Novembre 2016 modifié le 9 Novembre 2016 - 09:26


L’Unesco accompagne le Togo dans l’atteinte des ODD
Lomé, le 8 novembre 2016-Le Premier ministre Komi Selom Klassou a accordé mardi à la Primature une audience au directeur général adjoint de l’Unesco, Qian Tang.

Durant cette audience, le Premier ministre a échangé avec son hôte sur différents sujets parmi lesquels, l’éducation et le développement durable. Les deux hommes ont évoqué les efforts opérés dans le système éducatif togolais. Le directeur général adjoint de l’Unesco a sur ce point tenu à féliciter le chef du gouvernement pour les succès qu’enregistre le Togo dans le domaine de l’éducation. Il a ensuite exhorté le Premier ministre et tout son gouvernement à continuer dans ce sens.

Les deux hommes ont aussi abordé des questions relatives aux Objectifs de développement durable. Selon Qian Tang, le Togo, en tant qu’un des pays pilotes de ce programme mondial, enregistre déjà des résultats sur ces questions de développement durable. Toutefois, il a souligné que le Togo a encore un grand défi à relever pour la mise en œuvre du nouvel agenda pour le développement durable. L’Unesco pour sa part va « continuer à aider le pays afin d'atteindre les Objectifs de développent durable (ODD) à l'horizon 2030 », a-t-il ajouté.

Cette audience accordée par le Premier ministre Komi Selom Klassou témoigne des liens forts de coopération qui lient le Togo et l’Unesco. Le Togo développe en effet depuis plus de 50 ans une coopération avec l’UNESCO, autour des domaines tels que l’Education, la Science, la Culture et la Communication. A l’Université de Lomé, une Chaire Unesco est consacrée à des recherches scientifiques sur « les énergies renouvelables, les géosciences et le développement durable, les femmes et la gestion raisonnée de l’Eau en Afrique de l’Ouest et le rayonnement du patrimoine culturel africain ». L’Unesco a aussi permis la mise en place de projets éducatifs et la mise en œuvre du projet Campus virtuel à l’Université de Lomé. L’institution a également inscrit au patrimoine mondial des sites togolais comme celui de Koutammakou.

Il y a 4 ans, la Directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, était à Lomé pour encourager les efforts du gouvernement togolais. Elle avait convenu avec les autorités togolaises de la nécessité de renforcer le système éducatif, l’alphabétisation, l’éducation de qualité, la formation des enseignants, l’emploi  des jeunes, la formation professionnelle et des médias.

Le Togo a adhéré à l’UNESCO le 17 novembre 1960, peu après son accession à la souveraineté internationale. Conformément à la charte des Commissions nationales pour l’UNESCO, une Commission nationale a été instituée par décret 63 – 121 du 19 septembre 1963, en vue d’associer aux activités de l’UNESCO les divers départements ministériels, les services, les institutions, les organisations et les particuliers qui travaillent à l’avancement de l’Education, de la Science, de la Culture et de la Communication.