Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

L’inclusion financière au cœur des actions sociales du gouvernement


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Décembre 2016 modifié le 27 Décembre 2016 - 21:47


L’inclusion financière au cœur des actions sociales du gouvernement
Un atelier national de déploiement du Document-Cadre de Politique et de Stratégie Régionale d’inclusion financière dans l’espace UEMOA a pris fin le 11 novembre à Lomé.

Cette rencontre nationale a réuni plusieurs représentants de banques, de micro-finances du Togo. Elle a porté sur le déploiement du Document-Cadre de Politique et de Stratégie Régionale d’inclusion financière dans l’espace UEMOA.

La réunion a permis aux participants de se familiariser avec le Document-Cadre de Politique et de Stratégie Régionale d’inclusion financière et de s’approprier ses contours. Le document doit en effet permettre aux acteurs de l’UEMOA de s’entendre sur de mêmes politiques en matière d’inclusion financière. Il doit aussi permettre aux responsables de chaque pays de promouvoir au sein des populations l’accès aux services financiers.

Selon le conseiller du Directeur de l’Agence Principale à la Direction Nationale de la BCEAO pour le Togo, Towadè AFAN, « l’inclusion financière est devenu ses dernières années un enjeu important dans les programmes de développement. Depuis quelques années, les analyses ont effet établi une corrélation positive et forte entre le taux d’accès des services financiers et le taux de croissance économique ». Les travaux de cette rencontre nationale viennent confirmer la place importante que le gouvernement togolais accorde à l’inclusion financière dans ses politiques.

Septembre dernier, la publication d’une enquête réalisée grâce à l’appui du Fonds national de la finance inclusive, de l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), de l’United Nations Capital Development Found (UNCDF) a indiqué 60% de la population togolaise a accès aux services financiers.

Le gouvernement togolais a en effet lancé le Fonds national de la finance inclusive (FNFI) qui connaît après plus de deux ans de la réussite. L’objectif du gouvernement est d’insuffler une inclusion forte à la dynamique engagée et d’apporter une réponse plus complète, plus globale et institutionnelle à la problématique de l’exclusion financière.

A ce jour, plus de 500000 personnes sont déjà bénéficiaires du FNFI. L’Accès des pauvres aux services financiers (APSEF), l’Accès des agriculteurs aux services financiers (AGRISEF) et l’Accès des jeunes aux services financiers (AJSEF) ont permis à tous les bénéficiaires de consolider leurs activités dans l’agriculture, l’artisanat et les petits commerces. « Ce fonds qui relève d’une forte volonté politique affichée par le gouvernement togolais devra nous permettre de faire un bond qualitatif dans le processus d’un développement plus inclusif et durable », avait indiqué la ministre du développement à la base, Madame Victoire Tomégah-Dogbé.