Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La Banque Mondiale va renforcer son appui budgétaire au Togo en 2018


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Décembre 2017


Banque mondiale. crédits photo : sources
Banque mondiale. crédits photo : sources
Lomé, le 14 décembre 2017- Le Premier ministre Komi Selom Klassou s’est entretenu à la Primature ce mercredi 13 décembre avec Joelle Bussinger, la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Togo sur des projets de développement pouvant aider le Togo.

Cette rencontre a permis aux deux (2) personnalités d’avoir des échanges axés sur les priorités de la Banque Mondiale (BM) au Togo au cours de l’année 2018 tout en faisant le point sur le portefeuille de ladite institution au Togo en 2017.

Au sortir de cet entretien, la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Togo a fait le point sur cette année 2017 au Togo et les perspectives de l’institution financière en 2018. « J’ai eu une très importante année au Togo avec un portefeuille qui s’est agrandi (…) On a pu faire passer et approuver plusieurs projets d’investissement. On aura, très prochainement un appui budgétaire pour appuyer les réformes dans les secteurs de l’énergie et des télécommunications, ainsi que dans la réforme fiscale et le programme d’investissement public. », a-t-elle indiqué.  

En outre, la BM continuera d’appuyer le secteur de la santé et de l’énergie, et le combat contre l’érosion côtière avec un programme qui concerne le Togo, mais également le Ghana et le Bénin. « Le secteur de la santé, de l’énergie et de l’érosion côtière constituent trois (3) domaines très importants dans lesquels la Banque Mondiale va travailler, tout en apportant son appui aux programmes de réformes économiques. », a-t-elle souligné tout en rappelant que la Banque Mondiale renforcera son partenariat avec le gouvernement togolais en ce qui concerne l’amélioration du climat des affaires à savoir la facilitation du permis de construire, l’enregistrement des sociétés et les transferts de propriétés relatifs au foncier.

Notons que dans le cadre de la 18ème reconstitution des ressources de l’Association Internationale de Développement (IDA) sur la période 2017-2020, à laquelle il faut ajouter les financements approuvés au deuxième trimestre de 2017 et les ressources provenant de l’enveloppe régionale de l’IDA, le montant des dons et crédits s’élève à 340 millions $ pour cette période couverte par le nouveau cadre de partenariat du groupe de la BM pour le Togo.

La Banque Mondiale a déjà appuyé le Togo dans trois (3) domaines importants à savoir les secteurs de la santé, de l’énergie et de la lutte contre l’érosion côtière. Dans le domaine de la santé, le Togo a été doté d’un budget de 14 millions de dollars pour la réalisation du Projet d’Appui aux services de Santé Maternelle et Infantile, et de Nutrition (PASMIN), une action qui s’inscrit dans le plan de développement sanitaire 2011-2015. Egalement, la BM a financé le projet régional de renforcement du système national de surveillance des maladies épidémiologiques (REDISSE).

En matière d’énergie, l’institution financière a permis au Togo de réaliser le Projet de Réformes et d’Investissement dans le Secteur de l’Energie au Togo (PRISET) qui a pour objectif global d’améliorer le rendement du réseau électrique et augmenter le taux d’accès à l’électricité à Lomé.

Et concernant la lutte contre l’érosion côtière, la BM a lancé le projet portant sur le programme de gestion du littoral d’Afrique de l’Ouest, en anglais « West Africa Coastal Areas » (WACA) qui est un projet qui implique plusieurs Etats de la côte ouest-africaine dans la lutte contre la dégradation du littoral. Notre pays le Togo est l’un des pays bénéficiaires (Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Sénégal, du Ghana, du Nigeria, de la Mauritanie, de Sao Tomé et Principes et du Togo) dudit programme avec plus de 25 milliards F CFA de la Banque Mondiale.

La Banque mondiale s’attache à aider le Togo à lutter contre la pauvreté et à consolider la relance économique, soucis majeurs du Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé pour le bien-être de la population togolaise.