Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le FNFI pour mieux lutter contre l’exclusion financière


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Décembre 2016 modifié le 27 Décembre 2016 - 21:46


Le FNFI pour mieux lutter contre l’exclusion financière
Le Conseil d’administration du FNFI a présenté le 30 novembre le bilan des actions du Fonds national de la finance inclusive sur le terrain depuis son lancement.

Cette sortie médiatique a vu la présence des représentants de quelques institutions de microfinance ainsi que d’autres partenaires du FNFI.

Le FNFI qui se veut une réponse institutionnelle de l’Etat à l’exclusion financière des populations défavorisées enregistre un bon bilan marqué par des chiffres encourageants. Pour Yves Gnaba, directeur général du FNFI, le fonds a atteint depuis son lancement près de 700.000 bénéficiaires avec plus de 400.000 renouvellements de crédits pour lecompte des trois produits pour un montant de 16,2 milliards de francs CFA. « Le montant mis à la disposition des prestataires de services financiers qui sont les partenaires du FNFI s’élève à 25 milliards de francs CFA ».

Les trois produits lancés dans le cadre du FNFI connaissent un succès. Lancé en avril 2014, le produit APSEF a touché à ce jour 518521 personnes avec un montant de 12,3 milliards de FCFA. AGRISEF a de son côté touché 145647 personnes avec un montant total de 10, 3 milliards de FCFA, plus d’un an après son lancement. Quant au produit AJSEF, il a touché 13.372 personnes avec un montant de 3,1 milliards. Le Conseil d’administration a également souligné que le taux de remboursement moyen des bénéficiaires envers les institutions de microfinance qui était de 93% en 2014 a été revu à la baisse et maintenu à 90 % en 2015.

Toutefois, des difficultés persistent en termes de remboursement. Pour différentes raisons, certains emprunteurs n’arrivent pas à rembourser comme il faut. Il a été aussi constaté une mauvaise appropriation des produits financiers par certains bénéficiaires. Pour résoudre ce problème, le FNFI veut développer ses relations avec les fédérations des bénéficiaires et les fédérations de développement à la base.  Le fonds envisage aussi renforcer les capacités des différents acteurs pour leur faciliter l’appropriation des produits. L’année prochaine, le programme assurance maladie sera renforcé. Deux produits seront également lancés. Le produit d’accompagnement spécial et le produit de la Banque africaine de développement.

Le Fonds national de la finance inclusive relève d’une forte volonté politique affichée par le gouvernement togolais. En effet, l’Etat togolais a placé la finance inclusive parmi ses actions prioritaires de développent. Le gouvernement sous l’impulsion du chef de l’Etat a ainsi décidé d’insuffler une inclusion forte à la dynamique de développement en apportant une réponse plus complète, plus globale et institutionnelle à la problématique de l’exclusion financière. Le président de la République a donc lancé en 2014 le Fonds national de la finance inclusive destiné à lutter contre la pauvreté en rendant accessible le service financier aux populations démunies. Le FNFI a reçu le soutien de plusieurs partenaires tels que la BAD, la BOAD ou encore l’UE. Novembre dernier, le FNFI a reçu l’appui financier du Fonds koweitien pour le développement économique Arabe (FKDA). Estimé à 8 milliards FCFA, ce financement encourage le gouvernement à poursuivre ses actions de développement à l’endroit des populations défavorisées.