Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le PNUD fait un don au HCRRUN pour renforcer son action


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Novembre 2016 modifié le 16 Novembre 2016 - 09:01


Le PNUD fait  un don au HCRRUN pour renforcer son action
Lomé, le 15 novembre 2016-Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) a bénéficié mardi d’un don d’une valeur de 21 millions de francs CFA de la part du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo.

La remise de don a eu lieu au cours d’une cérémonie qui a réuni les responsables du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo et du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN).

Le don estimé à 21 millions FCFA est composé d’ordinateurs portables, d’imprimantes Laser, de copieurs, d’un vidéo projecteur, d’un écran de projection et d’onduleurs. Pour la représentante du PNUD au Togo, « Ce don se situe dans le cadre de la coopération entre le PNUD et le HCRRUN. Depuis la mise en place de cette institution, nous avons très vite trouvé les voies et moyens d’accompagner le HCRRUN dans sa mission ». « C’est une mission lourde et noble qui demande beaucoup de ressources de tous ordres notamment ressources humaines, financières, logistiques pour mener une mission dont tout le monde au Togo comprend l’importance et la complexité », a déclaré Khardiata Lo N’diaye.

« Aujourd’hui, c’est du matériel informatique mais au-delà de ces moyens matériels, nous sommes en situation d’accompagner effectivement le HCRRUN dans sa mission de mise en œuvre des recommandations de la CVJR mais en même temps dans son travail fondamental de consolidation de réformes et de paix », a poursuivi la représentante du PNUD.

De son côté, la présidente du HCCRUN a remercié le PNUD pour ses dons et a rassuré l’institution onusienne de la bonne utilisation du matériel reçu. Créé par décret présidentiel en mars 2015, le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale a pour mission d’œuvrer à la mise en œuvre des recommandations de la commission vérité, justice et réconciliation (CVJR). Cette dernière avait planché sur les actes de violence commis au Togo entre 1958 et 2005 avant d’aboutir à une série de recommandations remises au chef de l’Etat en avril 2012.