Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le Togo perd un casque bleu au Mali


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 8 Novembre 2016 modifié le 8 Novembre 2016 - 12:13


Le Togo perd un casque bleu au Mali
Lomé, le 7 novembre 2016-Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a exprimé dimanche sa grande tristesse suite à l’annonce du décès d’un casque bleu togolais au Mali dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

« C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la mort d’un de nos soldats au Mali », a écrit le président de la République sur son compte Twitter. Ce dimanche, un soldat togolais a en effet été tué dans l’attaque d’un convoi de casques bleus près de la ville de Douentza situé au centre du Mali.

L’attaque a eu lieu aux environs de 10 heures suite à une explosion. Sept autres casques bleus togolais  ont été blessés, dont trois grièvement durant cette attaque. Le président de la République a exprimé en son nom et au nom du peuple togolais les sincères condoléances à la famille du défunt.

Ce décès vient s’ajouter à une liste de soldats togolais morts au Mali. En mai dernier, cinq casques bleus togolais avaient déjà disparus. C’était lors d’une embuscade à Sévaré non loin de Mopti au centre du Mali. Ces soldats appartenaient au régiment blindé de reconnaissance et d’appui et au 4e régiment d’infanterie. Ils étaient des adjudants, des sergents et des soldats de première classe envoyés au Mali dans le cadre de la Mission de maintien de la paix. Une cérémonie d’hommage avait été organisée et les casques bleus avaient été élevés à titre posthume au rang de chevaliers de l’ordre du Mono.

Ces événements malheureux ne freinent pas la volonté de l’Etat togolais de participer aux missions de maintien de la paix. Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a toujours invité les Forces Armées Togolaises à continuer le combat difficile de préservation de la paix. Fin octobre, le ministre des Affaires étrangères Robert Dussey a participé en France à une réunion ministérielle sur le maintien de la paix des Nations Unies en environnement francophone. C’était l’occasion pour le Togo de tenir son statut de pays contributeurs aux opérations de maintien de la paix et de renforcer son implication dans ces opérations. L’Etat togolais a toujours œuvré pour garantir les efforts de la communauté internationale dans le renforcement des moyens des opérations de maintien de la paix des Nations unies.

A ce jour, le Togo est présent sur plusieurs missions de maintien de la paix. Au Darfour, au Mali et en Côte d’Ivoire. Au total 1799 Casques bleus togolais sont déployés dans trois pays. C’est dans la Minusma, mission de 11000 hommes, que plus de soldats togolais sont déployés. Ils sont 1077 militaires avec un bataillon, une unité de police constituée (FPU) et des médecins et infirmiers dans un hôpital de niveau 2.

Le Togo est également présent en qualité de membres du FPU dans la Mission conjointe des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour (Unamid) avec 150 soldats. Les Forces Armées Togolaises sont aussi présentes en Côte d’Ivoire. 600 militaires sont présents dans ce pays dans le cadre d’une mission de maintien de paix. Cette implication totale du Togo dans les missions de maintien de paix a valu plusieurs fois au pays des félicitations. L’Organisation des Nations Unies a souvent reconnu le sens du devoir et l’engagement des soldats togolais. Il y a trois mois, 456 casques bleus togolais ont été décorés en fin de mission en Côte d’Ivoire.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Janvier 2018 - 09:05 Les dernières nouvelles de la Libye