Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Lomé accueille une rencontre sous-régionale des avocats


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Novembre 2016 modifié le 25 Novembre 2016 - 10:13


Lomé accueille une rencontre sous-régionale des avocats
Lomé, le 24 novembre 2016-Une rencontre sous-régionale réunissant les avocats de l’Afrique centrale et occidentale s’est ouverte ce jeudi à Lomé.

L’organisation de cette rencontre dans la capitale togolaise se situe dans le cadre de la lutte contre la corruption. La rencontre est organisée par l’Union panafricaine des avocats (UPA) et l’Ordre des avocats du Togo.

Placée sous le thème : « Rôle de l’avocat dans la lutte anti-corruption et le respect des normes éthiques dans les transactions commerciales », la réunion voit la participation de plusieurs avocats de la sous-région. Ces derniers évoquent durant leurs échanges la corruption qui freine le développement de la plupart des pays. Ils discutent des pertes qu’entrainent pour les Etats la corruption et d’autres pratiques frauduleuses. Pour les responsables de l’UPA, « Il a été identifié que le problème de la corruption est un problème essentiel dans la promotion de la bonne gouvernance ».

La rencontre de Lomé fait suite à d’autres réunions déjà organisées par l’Union panafricaine des avocats. Elle s’inscrit surtout dans les objectifs prioritaires de l’UPA. « Nous avons déjà organisé une série de séminaires de ce type. Le secret professionnel de l’avocat est un secret absolu mais en même temps, la lutte contre la corruption demande la collaboration de tous ». Les travaux permettront à l’UPA d’identifier les vecteurs ou les réelles causes de la corruption. Les avocats discuteront aussi sur diverses thématiques telles que la gouvernance et le rôle des agences nationales de lutte contre la corruption et les instruments internationaux sur la lutte contre la corruption.

Ce sera aussi une occasion pour chaque participant de cerner les contours du blanchiment d’argent et les flux financiers illicites en Afrique. La réunion de Lomé permettra aux participants de « comprendre le manque à gagner que la pratique constitue pour les économies ». A la fin des travaux ce vendredi, l’UPA espère dégager des moyens de dissuasion et de lutte qui permettront aux Etats de se développer.