Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Santé

Premières journées Lucie Bongo à Oyo : Denis Sassou N'Guesso prend acte des doléances des medecins


Alwihda Info | Par Claude Doinard Vimond - 8 Mars 2017

Le président Denis Sassou N'Guesso a pris acte des doléances des médecins sur la prise en charge des patients à propos des différentes pathologies. Cet engagement a été pris à l'ouverture des travaux des premières journées médicales Edith Lucie Bongo Ondimba qui se sont ouverts, ce 8 mars 2016 à Oyo, au nord du Congo sous le thème : " les défis des maladies chroniques non transmissibles et le VIH sida au Congo."


Denis Sassou N'Guesso. Crédits : Sources
Denis Sassou N'Guesso. Crédits : Sources
Ces premières journées médicales dédiées à la défunte première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba réunit un parterre de journalistes et des médecins venus de France, de l'Italie, de la Côte d'Ivoire, du Cameroun et de la RDC. Elles ont été rehaussées de la présence du président Denis Sassou N'Guesso à l'ouverture des travaux qui dureront 48 heures.

Le ministre de l'enseignement supérieur congolais, Bruno Jean Richard Itoua a évoqué l'hommage et la commémoration autour d'une date souvenir et inoubliable synonyme d’empathie, avec à la clé, un parcours personnel et universitaire. Edith Lucie Bongo Ondimba a offert à un père attentionné d'être lauréate de la 9 ème promotion du Congo. Pour ne pas laisser éteindre la flamme de son ardeur, Jean Bruno Richard Itoua a décerné un satisfecit à l'illustre disparue en présence de son père, Denis Sassou N'Guesso.
Prenant la parole à leur tour, les différents conférenciers ont évoqué les mérites de cette dernière tout en mettant un accent particulier sur les différentes pathologies, notamment le cancer et ses dérivés. Ils ont, en outre, évoqué les difficultés inhérentes à la prise en charge des patients par rapport aux coût exorbitant.

De son côté, sans mot dire, le président Denis Sassou N'Guesso a pris acte des doléances des médecins tout en espérant améliorer les conditions des malades.

A noter que le docteur Edith Lucie Bongo Ondimba était une femme très engagée dans les actions caritatives avec à la clé le plaidoyer pour la prise en charge des personnes atteintes du VIH-sida qui a été couronné par la construction de plusieurs centres de santé au Gabon.