Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad: les rebelles tchadiens menacent de s'en prendre aux avions français


Alwihda Info | Par - ҖЭBIЯ - - 14 Juin 2008 modifié le 14 Juin 2008 - 00:16


Les rebelles du Tchad, qui ont déclenché mercredi une offensive dans l'est du pays, ont demandé, vendredi 13 juin à la France, de cesser ses missions de "renseignement", sous peine de prendre ses avions pour cible. Ali Gaddaï, le porte-parole de l'Alliance nationale, qui s'oppose au régime du président Idriss Déby, a déclaré que "les forces armées de l'opposition" étaient favorables à la mission de l'Eufor de protection des populations civiles, mais que "la France a dénaturé la mission de l'Eufor (...) par son comportement" dans le cadre de la mission Epervier.


Tchad: les rebelles tchadiens menacent de s'en prendre aux avions français

Le Monde

Les rebelles du Tchad, qui ont déclenché mercredi une offensive dans l'est du pays, ont demandé, vendredi 13 juin à la France, de cesser ses missions de "renseignement", sous peine de prendre ses avions pour cible. Ali Gaddaï, le porte-parole de l'Alliance nationale, qui s'oppose au régime du président Idriss Déby, a déclaré que "les forces armées de l'opposition" étaient favorables à la mission de l'Eufor de protection des populations civiles, mais que "la France a dénaturé la mission de l'Eufor (...) par son comportement" dans le cadre de la mission Epervier.

La France menait des opérations de reconnaissance pour vérifier les affirmations des rebelles, qui déclarent avoir largement pénétré dans le pays et rouler vers N'Djamena. Les autorités démentent et dénoncent une "campagne d'intoxication dénuée de tout fondement". En février, lors de la précédente offensive des rebelles sur la capitale tchadienne, la France avait été accusée d'ingérence, soupçonnée d'avoir soutenue l'armée tchadienne.

La France est présente au Tchad depuis 1986 dans le cadre de l'opération Epervier, avec des moyens terrestres et aériens. Elle fournit le gros des troupes de l'Eufor, force européenne déployée dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique pour protéger les réfugiés du Darfour voisin, ainsi que les populations tchadiennes et centrafricaines déplacées, soit au total 450 000 personnes.


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)