Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Un dividende économique favorable à la croissance économique du Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Décembre 2016 modifié le 17 Décembre 2016 - 09:50


Un dividende économique favorable à la croissance économique du Togo
Lomé, le 16 décembre 2016-L’Institut national des statistiques et des études économiques et démographiques (INSEED) a publié ce vendredi un rapport sur le dividende démographique au Togo.

La rédaction de ce rapport a été faite par l’Institut national des statistiques et des études économiques et démographiques grâce à l’appui du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). Sa publication a eu lieu en présence des responsables de l’INSEED et du Représentant de l’UNFPA, Saturnin Epié.

Le dividende démographique est une notion « économique qui désigne l'accélération de la croissance économique qui peut résulter d'une baisse rapide de la fécondité d'un pays et l'évolution ultérieure de la structure par âge de la population ».

Le rapport rendu public indique qu’en termes de natalité le Togo est passé de 6,4 enfants par femme à 4,8 enfants entre 1988 et 2013. Cette baisse de la natalité freine « l’accélération de la croissance démographique et favorise une croissance chez les jeunes, créateurs de richesses et de croissance économique », souligne le document. Pour Saturnin Epié, le Togo se trouve dans un moment propice à l’accélération de sa croissance économique.

« Tous les pays de l’Afrique subsaharienne qui sont rentrés dans la transition démographique, doivent agir pour tirer bénéfice de cette transformation de la population », a conseillé le Représentant de l’UNFPA. Avant d’indiquer que « comme plusieurs pays de la sous-région, le Togo est entré dans ce processus et l’UNFPA accompagne le pays afin qu’il capitalise ce dividende démographique ».

De son côté, l’INSEED, auteur du rapport, a rappelé l’importance pour le Togo d’œuvrer pour profiter au maximum du dividende démographique. Cela passe par l’investissement dans la jeunesse, la création de l’emploi et l’adéquation des formations aux emplois.