Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Fin de Barkhane : "ce n'est pas lié aux évolutions récentes au Tchad comme au Mali"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Juin 2021


Le président français Emmanuel Macron a assuré jeudi que la fin de l'opération Barkhane "n'est pas liée aux évolutions récentes au Tchad comme au Mali".

"La forme de notre engagement n'est plus adaptée à la réalité des combats", a clarifié le chef de l'État qui explique que sans engagement fort des États en faveur du développement et du retour de l'État dans les zones délaissées, le terrorisme va perdurer.

"Transformons l'opération pour être cohérent (...) Ce n'est pas lié aux évolutions récentes au Tchad comme au Mali (...) Nous sommes là en soutien des États, au service des populations", selon le dirigeant français.

S'agissant de la réduction d'effectif français, elle se fera de manière organisée en sécurisant les armées : un dialogue avec les partenaires africains et européens, et des opérations à un rythme qui sécurisent les soldats.

"L'étape finale est de réduire l'emprise multiple et la logique coopération extérieure", d'après Macron.

"Plusieurs centaines de soldats français" demeureront dans la force Takuba avec des opérations de renseignement, tandis qu'un pillier se focalisera sur la coopération avec les armées régionales.