Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

La Banque mondiale et le FIDA satisfaits des résultats du PNIASA


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Décembre 2016 modifié le 17 Décembre 2016 - 09:49


La Banque mondiale et le FIDA satisfaits des résultats du PNIASA
Lomé, le 16 décembre 2016-La Banque mondiale et le Fonds international de développement agricole ont achevé ce jeudi une mission d’évaluation du programme national d’investissement agricole et de sécurité agricole (PNIASA).

Cette mission d’évaluation du programme national d’investissement agricole et de sécurité agricole par la Banque mondiale et le Fonds international de développement agricole marque la fin de la réalisation du PNIASA.

La présentation des conclusions des experts de la Banque mondiale et du PNIASA a eu lieu en présence du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique, Ouro-Koura AGADAZI. Pour les experts, la mission d’évaluation des différents projets du PNIASA a permis de constater que la réalisation du programme a abouti à des résultats satisfaisants.

La mission de la Banque mondiale et du FIDA a indiqué que le PNIASA a permis aux agriculteurs togolais de disposer de différents équipements qui leur permettent désormais d’améliorer leur rendement. C’est ainsi que la production du maïs et du riz a nettement augmenté depuis la mise en œuvre du PNIASA. Une hausse de 80% pour le maïs et de 19% pour le riz.

Plus encore, le programme national d’investissement agricole et de sécurité agricole a permis au secteur agricole de créer de nouveaux emplois. Financé à hauteur de 600 milliards FCFA, le PNIASA a favorisé la création de richesse dans l’agriculture. Sa réalisation a été un succès malgré quelques difficultés constatées sur le terrain.

Pour le ministre de l’Agriculture, le Programme a permis au Togo de relancer le secteur agricole. Ouro-Koura Agadazi a aussi indiqué que le Togo compte parvenir à une agriculture commerciale. Des unités de transformation seront également créées en partenariat avec le secteur privé. Le Togo entend également développer grâce au soutien d’une société israélienne, la production du fonio. Outre la réalisation de projets dans « le domaine de l’aviculture et de la production d’huile de palme », le ministre de l’Agriculture a souligné l’ambition du gouvernement de miser sur les produits bio afin de s’adapter à la demande internationale.

En rappel, le PNIASA a été lancé en 2011. Il comporte différents projets : le projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT), le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest au Togo (PPAAO-Togo). Son objectif est d’accroître le revenu des exploitants agricoles et de contribuer à l’amélioration de la balance commerciale et des conditions de vie des ruraux, dans des conditions de développement durable avec une attention particulière sur les populations les plus pauvres ou les plus vulnérables.