Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
CINEMA

Le Festival de cinéma africain de Cordoue entame un voyage cinématographique fascinant à travers 30 pays


Alwihda Info | Par FCAT Córdoba - 15 Octobre 2012

Festival de cinéma africain de Cordoue- FCAT 2012 - www.fcat.es - Du 13 au 20 octobre


Le festival se déplace de Tarifa à Cordoue pour sa neuvième édition

Le Festival de cinéma africain de Cordoue entame un voyage cinématographique fascinant à travers 30 pays
Cordoue, 14 octobre 2012. Le Festival de cinéma africain de Cordoue- FCAT commença a s'engager à partir d’hier et pendant une semaine dans un voyage cinématographique à travers ce vaste continent avec presque une centaine de films provenant de trente pays.
Après huit éditions à Tarifa, le festival, qui se déplace à Cordoue, est devenu le rendez-vous annuel de référence en Europe pour les cinématographies africaines. Actuellement, il est le seul événement espagnol avec compétition consacré aux productions africaines et l'un des plus importants au monde.
Le festival- organisé par l'ONGD Al Tarab, avec le soutien, entre autres, de la Mairie de Cordoue, la Junte d'Andalousie et l'Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID)- s'installera dans la ville de la Mosquée avec la projection de 94 films d'Afrique ou sur l'Afrique, un Espacio Profesional (Rencontres Professionnelles) complet, des expositions, ateliers et activités parallèles pour tous les publics.
La directrice du festival, Mane Cisneros, a signalé que le Festival du cinéma africain, le seul événement espagnol consacré à ces cinématographies, "veut être la fenêtre vers laquelle se pencheront les personnes intéressées par l'Afrique, continent méconnu et victime de préjugés, et ce par le biais de ses cinéastes". Cisneros a rappelé que ce continent "n'est pas que famine, pauvreté et guerre".
"On oublie souvent que l'Afrique est le continent qui comporte le plus grand nombre de pays en voie de développement et qu'il a été la deuxième région avec le plus de croissance dans le monde pendant les dix dernières années. Pendant ce temps, l'Europe vit dans un climat de récession économique et sociale sans précédent", a affirmé Cisneros.
En définitive, le FCAT Cordoue "essaie de changer les préjugés que le grand public porte sur l'Afrique, d'ouvrir les esprits et de donner la parole aux Africains pour qu'ils puissent s'exprimer eux-mêmes. C'est pour cela que le prix du Festival est le Prix Griot.
En Afrique occidentale, un griot est un conteur d'histoires et en tant que tel, il dispose d'une valeur symbolique très importante. De la même façon que les griots sont les héritiers et les gardiens de l'histoire dans l'ouest africain, les cinéastes, acteurs et scénaristes qui participent dans le FCAT Cordoue contribuent à construire et à conserver dans la mémoire collective l'histoire de leur village et de leurs habitants.
Cinéma arabe et du Moyen-Orient
Le FCAT Cordoue représentera les dernières productions de la cinématographie africaine, avec la présence particulière de l'Afrique du Sud, pays invité au sein du FCAT Espacio Profesional, et du Maroc , les deux grands producteurs du continent en marge de Nollywood, la puissante industrie du cinéma du Nigeria, la deuxième plus importante au monde après Bollywood.
De cette manière, un total de 28 pays seront représentés dans le festival, dont 16 africains: l'Angola, l'Algérie, le Burkina Faso, le Tchad, la Guinée-Bissau, le Kenya, le Mali, le Maroc, le Mozambique, le Niger, la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Sénégal, l'Afrique du Sud, la Tanzanie et la Tunisie.
La nouveauté de cette édition, en harmonie avec son nouveau siège, Cordoue, est la section spéciale consacrée aux films du Moyen-Orient. La nouvelle section hors-compétition, Panarabica, est composée d'une sélection de la section officielle de la dernière édition du Festival international du cinéma de Dubai (DIFF), qui inclura des films en provenance de l'Égypte, de la Jordanie, du Liban et de la Syrie.
Sections officielles
La programmation filmique du festival sera distribuée sur sept ssections officielles, en plus des rétrospectives. Une vingtaine d'œuvres se trouvent dans les sections à compétition: El Sueño Africano (long-métrage de fiction), Al Otro Lado del Estrecho ( long-métrage documentaire) et África en corto (courts-métrages documentaires et de fiction).
Parmi les 23 œuvres à concours, Matière Grise, de Kivu Ruroharoza, le premier long-métrage de fiction tourné au Rwanda sera présenté. Il traite de la réconciliation après le terrible génocide qu'a vécu le pays.
The Education of Auma Obama, de Branwen Okpako, sera également projeté. Ce film établit un parallèle entre Auma Obama, femme lutteuse et activiste, aux convictions féministes fortes, pendant les mois précédant l'élection de son frère, Barak Obama.
Ou un film de l'Afrique du Sud, Skoonheid, d'Oliver Hermanus, qui aborde le sujet de l'homosexualité avec une crudité lyrique. De plus, dans les sections hors-compétition, nous pourrons voir dans AfroScope une sélection panoramique de films africains et internationaux portant sur les réalités africaines contemporaines, pendant qu’Animáfrica présentera des films d'animation et África en Ritmo regroupera des films sur la musique et/ou la danse africaine.
Finalement, Panarábica mettra à disposition du public une sélection de films contemporains du monde arabe non-africain. Dans la section Rétrospectives, les œuvres cinématographiques principales en provenance de l'Algérie permettront de revoir l'histoire récente de l'Algérie, 50 ans après l'indépendance. D'autre part, le cycle Ciné Cité explorera la ville africaine à travers le cinéma, pendant que La petite cinémathèque d'Abderrahmane Sissako présentera cinq films choisis par le propre directeur mauritanien.
FCAT Espacio Profesional
Le cinéma est culture mais il est aussi une industrie. Le FCAT Cordoue inclut un Espacio Profesional, qui comptera l'Afrique du Sud parmi ses invités cette année. Cet espace professionnel est consacré à la promotion de la coopération entre professionnels des cinémas d'Afrique, de l'Espagne et du reste du monde.
FCAT Espacio Profesional 2012 dispose de deux grandes composantes:
Le IV Forum de coproduction África Produce et une série de conférences et de tables rondes qui abordent des sujets majeurs du financement, production, distribution et exploitation des œuvres cinématographiques africaines. Les cinéastes invités présenteront leurs projets face à un public espagnol et international de producteurs, distributeurs et bailleurs de fonds, avec pour objectif la promotion de la coproduction.
En collaboration avec la fondation italienne lettera27, un fonds de 25.000 euros qui soutiendra leur développement a été créé. Trois des participants proviennent du projet Babylon International, financé conjointement par le Programme Media Mundus et la Nigerian Film Corporation.
Activités parallèles
De plus, un important programme d'activités parallèles a été organisé, telles que l'Espacio Escuela, des expositions, des ateliers de danse et de percussion, des ateliers de participation citoyenne, le Aula de Cine Africano dans l'Université de Cordoue et conférences.