Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le Premier ministre français a effectué un séjour de 24h en terre togolaise


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 2 Novembre 2016 modifié le 2 Novembre 2016 - 20:21


Le Premier ministre français a effectué un séjour de 24h en terre togolaise
Lomé, le 30 octobre 2016-Le Premier ministre français Manuel Valls a achevé samedi une visite de travail de 24 heures au Togo marquée par des rencontres et différentes activités.

Dès son arrivée en fin d’après midi du vendredi, le Premier ministre français a rencontré les ressortissants français au Togo. Manuel Valls s’est entretenu avec ses compatriotes lors d’une soirée organisée par l’ambassade de France au Togo. Avec la communauté française, le chef du gouvernement français n’a pas caché sa satisfaction d’échanger avec ceux qu’il a appelés les « artisans du rayonnement de la France et de l’indéfectible amitié franco-togolaise ».

Samedi, Manuel Valls a procédé au lycée français à l’inauguration de l’école Charles De Gaulle en présence du Premier ministre Selom Klassou. Ce bâtiment construit après des travaux évalués à près de 2 milliards de francs CFA symbolise la réussite de la coopération franco-togolaise. L’école inaugurée qui accueille plus de 800 élèves d’une trentaine de nationalités a été construite en respectant différentes normes de sécurité. Des dispositifs physiques et matériels sont également mis en place pour assurer la sécurité des élèves. Durant la cérémonie d’inauguration, Manuel Valls a rendu hommage au gouvernement togolais et à tous les enseignants pour leur engagement en faveur de l’éducation. Selon Manuel Valls, la France doit s’affirmer sur le continent après plusieurs années d’absence dans différents domaines, notamment l’éducation. « Les établissements scolaires doivent adapter leur sécurité aux risques, aux menaces auxquelles nous sommes exposés », a-t-il conseillé.

Le chef du gouvernement français a ensuite assisté à la cérémonie de pose de la première pierre du Centre d’enfouissement Technique de Lomé (CET) en compagnie du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Ce Centre d’enfouissement technique se situe à Aképé à 15 Km de Lomé et s’inscrit dans le cadre d’un projet destiné à assurer un meilleur cadre de vie aux populations à travers l’élimination des dépotoirs. Sa construction est financée par la ville de Lomé avec l’appui de la BOAD, de l’UE et de l’AFD.

Manuel Valls a également dans le cadre de son séjour visité le Centre d’aide sociale Saint-André (le CASA) d’Adétikopé qui se situe à une vingtaine de kilomètres de Lomé. Ce centre crée en 2000 prend en charge des jeunes filles victimes de violences sexuelles et s’occupe de leur insertion dans la société. Pour Manuel Valls, il est impossible de venir au Togo sans visiter le CASA, un lieu qui accueille des jeunes filles en situation de vulnérabilité. « Nous sommes impressionnés  par  les  résultats des actions menées ici. Le suivi, la formation et la réinsertion de ces jeunes  montrent le  succès et l’utilité d’un tel Centre », a affirmé le chef du gouvernement français. En présence de la délégation française et du Premier ministre Selom Klassou, Manuel Valls a invité à une condamnation de l’esclavage sexuel. « Il y a d’autres formes plus pernicieuses qui existent  dans toutes les sociétés y compris en France. Le combat contre ces violences est la priorité de mon gouvernement et c’est aussi un engagement personnel », a-t-il ajouté.

Toujours dans le cadre de sa visite au Togo, le Premier ministre français a visité le port autonome de Lomé qui constitue à ce jour un outil essentiel pour le développement du Togo et son rayonnement dans la sous-région. Le Port autonome de Lomé, seul port en eau profonde de la sous-région, voit depuis plusieurs années une partie de ses activités gérée par le Groupe français Bolloré.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Janvier 2018 - 09:05 Les dernières nouvelles de la Libye