Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Tchad: Sarkozy, Michel et Diouf rencontrent des représentants du pouvoir


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 28 Février 2008

Les représentants de l'opposition au comité de suivi de l'accord du 13 août, censé aboutir à des élections démocratiques en 2009, ont refusé de participer à cette réunion en raison de la disparition de deux opposants, Ngarlejy Yorongar et Ibni Oumar Mahamat Saleh, arrêtés selon leur entourage par les services de sécurité tchadiens le 3 février à l'issue d'une attaque rebelle ratée sur N'Djamena.


Tchad: Sarkozy, Michel et Diouf rencontrent des représentants du pouvoir
N'DJAMENA, 27 fév 2008 (AFP) - 27/02/2008 20h54
Agrandir le texteRéduire le texteImprimer

Le président français Nicolas Sarkozy et le commissaire européen au Développement Louis Michel, en visite à N'Djamena, ont rencontré mercredi des membres de la majorité au pouvoir au Tchad, lors d'une réunion boudée par les représentants de l'opposition.

La rencontre, à laquelle a également participé le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf, a eu lieu au siège du comité de suivi de l'accord conclu le 13 août 2007 par le pouvoir et l'opposition tchadiens en vue d'un renforcement du processus démocratique au Tchad.

"Nous allons vous accompagner pour l'application de tous les accords", a déclaré Abdou Diouf lors de la réunion. "Nous pensons que tous les fils du Tchad doivent se retrouver pour favoriser la réconciliation nationale", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de la Francophonie s'est également dit "disposé" à aller rencontrer à Khartoum le président soudanais Omar el-Béchir "pour régler les différends entre le Tchad et le Soudan", accusé par N'Djamena de soutenir les rebelles tchadiens.

Les représentants de l'opposition au comité de suivi de l'accord du 13 août, censé aboutir à des élections démocratiques en 2009, ont refusé de participer à cette réunion en raison de la disparition de deux opposants, Ngarlejy Yorongar et Ibni Oumar Mahamat Saleh, arrêtés selon leur entourage par les services de sécurité tchadiens le 3 février à l'issue d'une attaque rebelle ratée sur N'Djamena.

Le président français n'a donc pas rencontré d'opposants lors de sa courte visite au Tchad. En revanche, son épouse Carla Bruni-Sarkozy s'est entretenue avec la femme de M. Ibni, et le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner doit rencontrer jeudi des représentants de l'opposition.


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Juin 2021 - 00:44 Les bienfaits de l’huile de CBD