Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Tchad : vente des fruits, des conditions d'hygiène qui laissent à désirer


Alwihda Info | Par Martin Higde Ndouba - 25 Avril 2021


Loin des conditions d'hygiène, les fruits à consommation crue sont souvent exposés sous l'éclat du soleil. Un tour dans le marché communément appelé "Souk mango" situé dans le 7e arrondissement nous rend à l'évidence. 

En cette période de canicule, ces fruits tant consommés par la population sont mal conservés, ne répondant à aucune condition d'hygiène. Tout laisser croire qu'aucun contrôle n'est fait sur les marchés.
 
Quelques commerçants interrogés à ce sujet reprochent à la mairie de ne pas construire un bon hangar pour que les marchandises restent à l'ombre. À cette accusation, un agent de la mairie sur place laisse attendre que c'est un marché provisoire. 

Rien ne justifie cette manière d'exposer les fruits. Un client nous fait savoir que la responsabilité est partagée ; si le coin n'est pas approprié, cette manière d'exposer les mangues n'est pas hygiénique.

La consommation des fruits qui restent longtemps sous le soleil peut avoir un effet secondaire, selon Madjilem Gisèle, nutritionniste de formation. Selon elle, cela peux causer un mot de ventre ou la diarrhée. 

Au regard de cette situation, la mairie et les commerçants doivent prendre leurs responsabilités afin que la population puisque consommer ses fruits sans inquiétude. La conservation doit respecter les conditions d'hygiène.

Si les moyens manquent pour des grandes réalisations, le plus important est de construire un lieu de conservation et de doter les commerçants des parasols pour protéger les fruits, en plus de quelques tables pour les étaler convenablement.