Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Viols au Niger : les militaires tchadiens accusés sont suspendus (état-major)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 4 Avril 2021


Viols au Niger : les militaires tchadiens accusés sont suspendus (état-major)
L'état-major général des armées du Tchad a annoncé samedi avoir appris avec indignation des cas de viols imputables à certains éléments appartenant au 8ème bataillon de la force conjointe du G5 Sahel basée à Tera au Niger.

"Des mesures conservatoires ont été prises pour suspendre les présumés coupables d'une part, et ouvrir immédiatement une enquête aux fins de situer les différentes responsabilités d'autre part", informe le général de brigade Azem Bermando Agouna, porte-parole de l'état-major des armées.

L'état-major des armées "condamne ces actes ignobles et se désolidarise totalement de ce comportement indigne". Il présente ses compassions aux victimes et à leurs familles respectives.

"Des sanctions énergiques seront prises lorsque l'identité et la culpabilité des présumés coupables seront établies à l'issue de l'enquête", assure l'état-major des armées qui rappelle que la mission régalienne des forces de défense et de sécurité est de protéger en tout lieu et toute circonstance les personnes et les biens. "Aucun dérapage ne saurait être toléré par la hiérarchie militaire".