Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Des professionnels de médias outillés sur les droits de l’Homme


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Décembre 2016 modifié le 17 Décembre 2016 - 10:06


Des professionnels de médias outillés sur les droits de l’Homme
Lomé, le 15 décembre 2016-Un atelier de renforcement des capacités sur les techniques de traitement des informations sur les cas de violation des droits de l’Homme a réuni ce jeudi plusieurs professionnels de médias.

Cette rencontre de renforcement de capacité sur les techniques de traitement des informations sur les cas de violation des droits de l’Homme est une initiative de l’Institut des Médias pour la Démocratie et le Droit de l’Homme (IM2DH)  en collaboration avec Amnesty International Togo.

Placé sous le thème : « les médias au service des droits humains; Ecrire sur la violation des droits humains », l’atelier a vu la participation de plusieurs journalistes et professionnels de médias. C’était en présence du Directeur de Cabinet du Ministère de la Communication, de la Culture, de la Formation Civile et des Sports, Franck MISSITE.

La présentation du thème de la rencontre a été faite par Yves Hardy, expert en communication et journaliste Freelance. Durant les échanges, les participants se sont prononcés sur plusieurs aspects de violations liées aux droits de l’homme. Entre autres, comment rapporter une violation des Droits Humains ; le Droit de l’Homme et le reportage sensible à la notion du genre ou encore les techniques d’interview des auteurs présumés de violation de Droits de l’Homme.

Selon, Ida BADJO, Secrétaire de l’Institut des Médias pour la Démocratie et le Droit de l’Homme, cette formation est initiée pour permettre aux journalistes de produire des meilleurs écritures et reportages sur la violation des Droits Humains. Ils ne peuvent pas « être seulement un dénonciateur, mais doivent collaborer avec les professionnels de la justice afin de les aider à mieux faire leur travail, tout en les informant des cas de violations », a-t-elle ajouté.

De son côté, le Directeur de cabinet du ministre de la communication a souligné les efforts du gouvernement dans la protection des droits humains. Franck MISSITE a enfin invité les participants à produire suffisamment du contenu sur les droits de l’homme afin de sensibiliser plus la population.