Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Le chef de l’Etat inaugure une usine de transformation de soja à Sokodé


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Janvier 2017 modifié le 24 Janvier 2017 - 12:04


Le chef de l’Etat inaugure une usine de transformation de soja à Sokodé
Lomé, le 23 janvier 2017-Le président de la République Faure Gnassingbé a procédé ce samedi à Sokodé à l'inauguration d’une usine de transformation de soja en huile.

L'huilerie de Sokodé permet de transformer les matières premières (arachide et soja) issus des ESOP de Tandjoaré, Bassar, Nyamassila et Kamboli, lui conférant ainsi le statut de grand pôle de transformation.

L'objectif général de cette usine est d'établir un partenariat entre producteurs organisés, transformateurs (entrepreneurs) et commerçants de produits. Elle devra faciliter l'accès des producteurs aux intrants nécessaires, améliorer la qualité des produits, augmenter la valeur ajoutée et assurer l'accès aux marchés des produits vivriers.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d'appui au secteur agricole (PASA), financé par la Banque mondiale, il a été prévu la création de 20 ESOP (Entreprises de services et organisation des producteurs) dont 10 sur la filière riz et dix sur d'autres filières (soja, maïs, ananas, miel, arachide) comptant pour la mise en œuvre du volet "montée en puissance du modèle ESOP" expérimentée et vulgarisée par L'ONG ETD (Entreprises territoires et développement). C'est un modèle inclusif et participatif de valorisation des produits agricoles pensé par des Togolais et mis en oeuvre par le Togo.

À ce jour, les 20 ESOP ont déjà été créées. Parmi elles, 10 ESOP riz, 4 ESOP soja, 2 ESOP miel, 2 ESOP ananas, 1 ESOP manioc et 1 ESOP arachide. Près de 14000 producteurs dont plus de 5000 femmes, sont impliqués et organisés en tontines autours des ESOP. 213 millions de crédit ont été mobilisés auprès des institutions de microfinances dans ce cadre. Avec plus de 2 milliards de chiffres d'affaires cumulés en trois ans et 55% réservés aux producteurs.  Les ESOP ont permis la création de 434 emplois dont 100 permanents et 334 temporaires. Pour leur fonctionnement, plus de 9000 tonnes de matières premières ont été collectées auprès de petits producteurs pour être transformés.

L'usine de transformation inaugurée par le président de la République va produire et transformer du soja et de l'arachide. L'huilerie va produire et commercialiser de l'huile et de tourteaux. La capacité de transformation de cette usine est estimée à 6000 tonnes par an. Elle devra approvisionner plusieurs préfectures de la région centrale. Il s'agit de Tchamba, de Tandjouaré, de Kamboli, de Bassar, de Guérin Kouka, de L'Est Mono, de Tchaoudjo et de Sotouboua.

L'huilerie desservira le marché national et celui de la sous-région ouest-africaine. Pour cette année 2017, 25000 tonnes de soja et d'arachide seront transformées. L'Etat table sur une transformation de 12000 tonnes à partir de 2020 avec l'installation d'une seconde chaîne de transformation. Environ 3000 producteurs seront touchés en 2017 et 6000 en 2018. 12000 devront être touchés à partir de 2020. L'usine permettra une distribution de 375 millions FCFA en 2017 en milieu rural et 1,8 milliards FCFA en 2020.