Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Rendons hommage à ces poilus Marocains de la Première Guerre Mondiale


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 12 Novembre 2018 modifié le 12 Novembre 2018 - 13:39


Rendons hommage à ces poilus Marocains de la Première Guerre Mondiale
Le Roi Mohammed VI du Maroc, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan du Maroc, a pris part, le 11 novembre 2018, aux cérémonies marquant le centenaire de l’armistice de la Première Guerre Mondiale qui ont eu lieu à Paris.

Les cérémonies commémoratives du centenaire de la fin de la Guerre de 14-18 ont eu lieu à l’Arc de Triomphe, l’emblématique monument de la capitale française. Un rassemblement hors norme qu'Emmanuel Macron a mis à profit pour vanter le multilatéralisme dans les relations internationales.
Etaient présents à ces cérémonies le Président américain, Donald Trump, le Président russe, Vladimir Poutine, la Chancelière allemande, Angela Merkel, le Roi du Maroc, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Président sénégalais, Macky Sall, le Président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, le Président tchadien, Idriss Déby, le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, aux côtés d’autres Chefs d’État et de Gouvernement.

Par la suite, à la grande halle de la Villette, dans l'Est parisien, Chefs d'Etat et de Gouvernement mais aussi de représentants d'ONG, d'entrepreneurs et de membres de la société civile, ont débattu de la gouvernance mondiale avec, là encore, un message politique clair en faveur du multilatéralisme, ce socle idéologique des relations internationales depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

L’objectif de ce Forum a été de défendre les idéaux de la paix et de construire un monde où le multilatéralisme et la mondialisation seront synonymes de sécurité pour tous et de partage des intérêts et des fruits du progrès.

Ce Forum a été notamment l’occasion idoine de se remémorer les sacrifices consentis par plus de 40 000 vaillants soldats marocains et de marquer un arrêt devant les épopées que les deux pays ont inscrites en lettres d’or dans les annales de leur histoire commune.
N'oublions pas que la contribution du Maroc se monte, en 1918, à six bataillons regroupés dans deux régiments de marche. Les pertes marocaines s'élèveront à environ 16 000 morts soit 25 % de leurs effectifs. Les deux régiments, les 1er et 2e Régiment de Marche des Tirailleurs Marocains (RMTM), seront plusieurs fois cités à l'ordre de l'Armée et décorés de la fourragère.

Tirailleurs ou spahis, engagés volontaires depuis leur campagne pour devenir des éléments de choc sur le front, ces soldats marocains des troupes coloniales françaises ont participé à toutes les grandes batailles de la Première Guerre Mondiale.

En effet, dès 1915, ils sont engagés dans deux très grandes offensives françaises, en Artois et en Champagne. En 1916, ils participent à la bataille de Verdun, et en 1917, on les retrouve lors de la célèbre bataille du Chemin des Dames. L'année 1918, les tirailleurs marocains sont en appui pour essayer de limiter les dégâts quand les Allemands commencent à avancer vers Paris. Les troupes marocaines participent ensuite aux batailles qui vont permettre de libérer le reste du territoire français occupé par les Allemands.
Outre le volet militaire, l’effort de guerre du Maroc a été également socio-économique et ce par l’envoi, en quatre années de guerre (1914-1918), de 34.500 travailleurs en métropole, pour la reconstruction de la France, et de denrées alimentaires de toutes sortes, pour subvenir aux besoins élémentaires des français, a-t-il été tenu aussi à rappeler lors de ce Forum.

Cette Conférence a été notamment l’occasion d’évoquer avec grande fierté cette page glorieuse de l’histoire commune lorsque Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V avait été fait Compagnon de la Libération par le Général De Gaulle en 1945, en reconnaissance de Son grand courage et de Son esprit visionnaire et pour le sacrifice des goumiers marocains contre l’occupant nazi, pour le triomphe des valeurs et des principes que le Maroc a toujours partagés avec le Monde Libre.
Au final, la participation du Roi Mohammed VI, à l’invitation de Macron, à la cérémonie internationale de commémoration du Centenaire de l’Armistice, est un témoignage de l’amitié qui lie le Maroc et la France depuis plusieurs siècles et un hommage aux vaillants soldats marocains qui avaient combattu pour les idéaux de liberté et de paix pendant la Première Guerre Mondiale.

Il s’agit également d’un message fort à l’adresse de la communauté internationale témoignant de l’engagement du Royaume du Maroc en faveur de la paix et de la stabilité dans le Monde, et de son action inlassable pour la promotion du multilatéralisme et la défense des valeurs universelles de démocratie, de liberté et d’égalité.

Farid Mnebhi.



Dans la même rubrique :
< >